Le spot TV laisse entendre qu’il suffit de prendre Danacol afin de réduire son cholestérol, sans même faire attention à ce qu’on mange.

On y voit un homme qui prépare un repas et sur le plan de travail, on devine une terrine, un cassoulet, du gratin,...Bref, une tonne de victuailles ! Un ami entre : « On va manger tout ça ? Et ton cholestérol ? ». Démontant le filtre de la hotte aspirante, il compare la graisse accumulée avec le cholestérol « saturant » les artères de son malheureux copain. Finalement, il lui conseille : « Tu surveilles ce que tu manges (sic !), tu te remets au sport et un Danacol par jour. ».

Ce n’est pas aussi simple !! Cet « alicament » ne doit être utilisé qu’après consultation d’un professionnel de santé, en respectant les recommandations d’utilisation. Or ici, point de médecin ! Juste un ami, certes soucieux de l’état de santé de son copain, mais pas forcément très au point en matière de cholestérol...

Rappelons au passage que, si Danacol peut contribuer à réduire le mauvais cholestérol, cet effet demeure limité (environ 10 %). Surtout, ce type de produit n’a d’intérêt qu’associé à une alimentation variée et équilibrée (riche en fruits et légumes, en fibres)  et à une activité physique régulière.

Danacol n’est pas un « produit miracle qui permettrait de « compenser » les excès alimentaires comme voudrait nous le faire croire Danone.