Depuis novembre 2006, les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ne doivent plus être jetés à la poubelle. Ils doivent faire l’objet d’une collecte sélective pour ensuite être dépollués puis recyclés. Un déchet d’équipement électrique et électronique (DEEE) est un équipement fonctionnant grâce à des courants électriques, c’est-à-dire, avec une prise électrique, une  pile  ou  un  accumulateur  :  télévision,  machine  à  laver,  ordinateur,  téléphone  portable,  ampoule,  sèche-cheveux...  la  liste est longue. Vous pouvez identifier un DEEE grâce au logo représentant une poubelle barrée apposé  sur  l’appareil.  Il  indique  qu’il  ne  doit  pas  être  jeté  à  la  poubelle  mais  peut  bénéficier  d’un traitement spécifique.

Pourquoi recycler ses DEEE ?

Pour  éviter  que  des  déchets  polluants  se  retrouvent  en  bas de votre immeuble

Les  DEEE  sont  souvent  constitués  d’éléments  complexes,  potentiellement   toxiques   ou   dangereux   (plomb,   baryum,   phosphore...)  pour  la  santé  et  l’environnement.  D’où  un traitement  spécifique  lorsqu’ils  arrivent  en  fin  de  vie.  La tentation  est  courante,  pour  les  locataires,  de  mettre  ces  éléments  dans  les  poubelles  classiques  ou,  pire,  au  pied  de  l’immeuble avec le risque que le service des déchets refuse de traiter le conteneur.  

La  fabrication  de  matériaux  vierges  nécessite  différentes étapes (extraction, transport, transformation...) qui émettent des gaz à effet de serre. En 2019, la collecte a permis d’éviter l’émission de près de 500 000 tonnes de CO2 soit l’équivalent de 4.4 milliards de km en voiture. En effet, en comparaison avec la fabrication de matériaux, les étapes de recyclage (collecte, traitement,  régénération...)  sont  bien  moins  émettrices.  Le recyclage des matériaux permet donc d’éviter des émissions de CO2. (Source : Rapport Développement Durable 2019, ecosystem)

Pour les remettre dans une filière de collecte financée par l’éco-participation

La  loi  impose  aux  producteurs  d’équipements  électriques  et  électroniques  de  prendre  en  charge  l’élimination  des  équipements  usagés.  Deux  éco-organismes  sont  aujourd’hui  agréés  pour  recycler  les  DEEE  :  ecosystem  et  Ecologic.  Ce  système est financé par les consommateurs qui payent lors de  l’achat  d’un  appareil  électrique  ou  électronique  une  éco-participation (elle est entre 10 et 20 € environ, selon les types d’appareil). Cette éco-participation sert à financer la collecte, la dépollution et le recyclage de votre appareil quand celui-ci arrive en fin de vie.

Où déposer ses DEEE ? 

Plusieurs solutions de collecte existent :-

  • lorsque  l’appareil  fonctionne  encore,  vous  pouvez  en  faire  don à une association, telle Emmaüs  
  • lors  de  l’achat  d’un  nouvel  appareil  vos  DEEE  peuvent  être  repris gratuitement, si vous le souhaitez, par le distributeur (il s’agit d’une obligation pour ce dernier)
  • vous pouvez déposer votre appareil en déchetterie
  • pour les petits équipements (moins de 20 cm de diamètre) vous pouvez les déposer dans les points de collectes disponibles en  libre  accès  dans  les  magasins  qui  vendent  des  appareils  électriques. 

Pour identifier le point de collecte le plus proche de chez vous et la solution la plus adaptée, rendez-vous sur www.ecosystem.eco ou sur www.ecologic-france.com

Que deviennent les DEEE ?

Une  fois  collectés,  les  DEEE  sont  triés  afin  de  recycler les  matières  qui  peuvent  l’être,  et  d’éliminer,  de  manière  contrôlée,  les  substances  polluantes  qu’ils  contiennent.  80  %  des composants de vos DEEE sont recyclables ! L’ensemble des opérations de dépollution est réalisé en France. En 2019, sur les 603 884 tonnes de DEEE ménagers collectées par ecosystemplus de 574 000 appareils ont pu être réemployés ou réutilisés après réparation.

Crédit photo : © alexlmx - stock.adobe.com