Depuis plusieurs semaines, des produits de toutes marques font l’objet de rappels en magasins : biscuits, biscottes, pains burger, chocolat, plats préparés, farine, … L’ingrédient commun en cause, du sésame en provenance d’Inde. Il présente une teneur en oxyde d’éthylène supérieure à la limite maximale autorisée en Europe.

Qu’est-ce que l’oxyde d’éthylène ?

L’oxyde d’éthylène est un pesticide utilisé par certains pays, hors Union européenne où il est interdit d’y avoir recours, pour désinfecter les denrées alimentaires.  Il empêche notamment le développement de moisissures et permet ainsi de stériliser les épices ou les graines comme celles de sésame. En Europe, la limite maximale d’oxyde d’éthylène autorisée dans les graines de sésame pour leur commercialisation est de 0.05 mg/kg.

En septembre 2020, des teneurs très élevées en oxyde d’éthylène dans plusieurs lots de graines de sésame en provenance d’Inde ont été notifiées par la Belgique via le RASFF (réseau d’alertes européen). La Commission européenne est venue préciser que ces teneurs étaient « plus de mille fois supérieures à la limite maximale de résidus de 0,05 mg/kg. » et que de tels niveaux de contamination représentaient « un risque grave pour la santé humaine dans l’Union car l’oxyde d’éthylène est classé comme mutagène de catégorie 1B, cancérogène de catégorie 1B et toxique pour la reproduction de catégorie 1B ».

 La Commission a alors pris la décision le 22 octobre dernier de renforcer les contrôles aux frontières de l’Union européenne sur le sésame en provenance d’Inde. Depuis la mise en application de ce règlement, les lots non conformes sont de plus en plus nombreux et les rappels de produits se multiplient.

Quel risque pour la santé ?

La DGCCRF indique que des investigations sont en cours en lien avec la Commission européenne pour identifier l’origine de cette contamination, mais les informations concernant les éventuels risques sur la santé sont données au compte-gouttes. L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (agence belge) a effectué une évaluation générale des risques afin de savoir si le consommateur courrait un risque pour sa santé en consommant ces graines de sésame. Ils ont conclu à un « risque chronique potentiel », ce qui signifie qu’il y a un risque pour la santé si nous consommons ces graines de sésame tous les jours et en grande quantité. Pas d’inquiétude donc si vous avez consommé dernièrement des biscuits au sésame de façon occasionnelle.

Risque sur la santé : une meilleure information nécessaire

Au vu du grand nombre de produits rappelés et des interrogations légitimes des consommateurs concernant le risque sur la santé, nous attendons de la part des autorités françaises des informations sur l’évaluation des risques pour les différentes catégories de produits concernés en tenant compte des données toxicologiques de l’oxyde d’éthylène et de la quantité de graines de sésame présente dans ces produits.

Nous nous posons également la question des autocontrôles réalisés par les fabricants européens qui sont censés vérifier la conformité des ingrédients et des produits qu’ils commercialisent à la réglementation européenne…

Quels sont les produits concernés ?

Consultez la liste régulièrement mise à jour des produits concernés sur le site de la DGCCRF , cliquez ici 

Par précaution, si vous avez acheté un de ces produits, ne le consommez pas et rapportez-le en magasin.

Crédit photo : © nool  - stock.adobe.com