supermarchéEn janvier, les grandes surfaces proposent des promo « gros volumes » : 16 yaourts achetés + 16 gratuits, lot de 6 poulets, caissette de 2 kg de steak hachés ou sachet de 20 petits pains fraichement cuits…

Lorsqu’il s’agit de vrais prix promotionnels (attention à bien vérifier le prix au kilo ou au litre) et si on possède un véritable sens de l’organisation, on peut espérer économiser quelques euros lors de telles opérations. Cependant, l’achat de denrées périssables lors de ces coups promotionnels est souvent à l’origine de gaspillage. En effet, il n’est pas rare qu’une partie de ces produits alimentaires achetés en promo finisse au fond de la poubelle faute d’avoir été consommée avant l’échéance de la DLC ou parce qu’elle a été oubliée au fond du congélateur.

Afin de lutter contre ce gaspillage, certains distributeurs essayent de mettre en place des « promotions différées ». C’est encore assez peu courant, mais le principe en est simple. J’ai d’ailleurs pu le tester il y a quelques semaines dans la grande surface à côté de chez moi dans le cadre d’une promo « 1 acheté + 1 gratuit ». Au lieu de partir avec le produit gratuit (en l’occurrence des crevettes, un produit alimentaire très périssable) le jour de l’achat, le magasin m’a remis un bon et m’a proposé de venir chercher mon lot gratuit la semaine suivante.

Ce principe de « promotion différée » semble avoir la faveur du ministère de l’agroalimentaire qui souhaite l’encourager dans le cadre de son « Pacte national contre le gaspillage alimentaire ». Personnellement l’idée m’a séduite. Et vous ?