Tous ces éléments confirment la position de la CLCV , qui a toujours milité pour leur maintien. Ils offrent en effet une possibilité supplémentaire aux consommateurs de réaliser des achats à moindre coût, ils répondent à la réalité économique d’aujourd’hui de solder des fins de séries de collections toujours plus nombreuses tout au long de l’année et donnent une souplesse supplémentaire aux professionnels, répondant ainsi à leur demande de liberté des prix. Quant à ces derniers, ils demeurent libres de les organiser ou pas.

Nous ne pouvons donc que nous féliciter de la décision du secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de la Consommation de maintenir les « soldes flottants »