Peut-on recongeler un aliment décongelé ?

Congeler des aliments chez soi, acheter et utiliser des surgelés, quoi de plus banal ! Pourtant, à la faveur d’une panne, d’un oubli, la question survient : « Pourquoi ne faut-il pas recongeler un aliment décongelé ? ».

Tout d’abord, pour des raisons sanitaires. Lors de la congélation ou de la surgélation, la prolifération des bactéries naturellement présentes sur les aliments est stoppée. Certaines bactéries sont détruites, mais d’autres résistent au refroidissement. Pour ces dernières, la décongélation est une véritable aubaine : réchauffement, plein de nourriture grâce aux cellules éclatées, moins de bactéries encore vivantes donc moins de compétition entre elles pour la nourriture... Des conditions idéales pour leur prolifération ! Surtout si la décongélation est lente et se déroule à température ambiante.
En remettant cet aliment décongelé dans le congélateur, la température de celui-ci va s’abaisser lentement jusqu’à ce que le cœur du produit parvienne à -18°C. Un temps dont les bactéries vont profiter encore pour se multiplier*. À la décongélation suivante, le risque d’intoxication alimentaire est considérablement accru !

De plus, la congélation provoque une modification de la structure des aliments. Une succession de cycles congélation/décongélation se traduit par une texture différente mais aussi un goût différent. Imaginez votre crème glacée aérienne, fondue puis transformée en un glaçon compact…

Sur les surgelés, la mention « ne jamais recongeler un produit décongelé » est obligatoire. Cela signifie qu’il ne faut pas, recongeler « en l’état » un produit décongelé. En revanche, il n’est pas contre-indiqué de congeler un plat cuisiné qui aurait été préparé à partir d’une viande décongelée, puisque l’ensemble aura subi une cuisson. À condition toutefois que la cuisson soit suffisamment longue et implique une température élevée. C’est pourquoi un plat cuisiné surgelé ne pourra pas être recongelé une fois décongelé puis réchauffé.

En cas de panne du congélateur, pas d’inquiétude si celle-ci dure moins longtemps que la durée d’autonomie prévue par le constructeur. Pour des durées plus longues, la prudence s’impose ! Il n’y a parfois pas d’autre solution que de jeter le contenu du congélateur à la poubelle.

*Si l’on prend un aliment qui contient un type de bactérie qui se reproduit toutes les 20 minutes, qu’il est resté 3 heures à température ambiante et a mis 3 heures à être complètement recongelé, cet aliment peut contenir à la fin 1024 fois plus de bactéries qu’à l’origine.

Covid-19 - Congélation des aliments : soyez vigilant

Selon l’Anses, le virus est sensible aux températures de cuisson (4 minutes à 63°C). En revanche, il est résistant aux basses températures. En effet, selon l’organisme allemand d'évaluation des risques, le BFR, les coronavirus déjà connus (SRAS et MERS) sont résistants jusqu’à -20°C et ne sont donc pas détruits par la congélation. Congeler une viande ou un poisson frais non emballé qui présenterait une trace de coronavirus ne permettrait pas de l’éliminer.

Pour les aliments consommés crus et non épluchés, comme les fruits ou légumes : lavez-les avec de l’eau et essuyez-les avec un essuie-tout à usage unique ou cuisinez-les avant de les congeler. C’est la meilleure façon pour éliminer d’éventuelles traces de virus. N’oublions pas les bonnes pratiques d’hygiène habituelles : se laver les mains avant et après avoir cuisiné et bien nettoyer les ustensiles de cuisine avant utilisation


Comment détecter une panne de congélateur en cas d’absence ?

Avant votre départ, placez au congélateur une bouteille d’eau à moitié remplie. Une fois l’eau congelée, retournez la bouteille : l’eau congelée se retrouve en haut de la bouteille. Si, à votre retour, l’eau est en bas, c’est qu’elle a fondu et s’est recongelée. Il y a donc eu une panne. Par prudence, débarrassez-vous du contenu du congélateur.
 

Crédit photo : © Pixel-Shot - stock.adobe.com