2023 : nouvelles règles d’étiquetage des vins

À compter du 8 décembre 2023,  les vins devront, comme les autres produits alimentaires, indiquer sur leurs étiquettes la liste de leurs ingrédients et leur déclaration nutritionnelle. Jusqu’à présent, les vins échappaient aux obligations des produits alimentaires d’indiquer sur l’étiquette les additifs, les allergènes ou encore les informations nutritionnelles.

Irons-nous alors vers un Nutri-Score pour les vins ? Les boissons alcoolisées sont exclues du Nutri-Score du fait de la législation européenne. Les concepteurs du Nutri-score ont proposé que toutes les boissons alcoolisées soient marquées avec un F noir réservé exclusivement aux boissons qui contiennent de l’alcool même en faibles quantités explique Serge Herceberg, épidémiologiste et nutritionniste, spécialiste de la nutrition en santé. Il n’est donc pas envisagé d’utiliser l’algorithme du Nutri-Score pour les boissons alcoolisées, même si la déclaration nutritionnelle sera obligatoire en 2023

AOP et Label rouge assouplis

Munster, flageolets verts ou encore agneau du Quercy... le cahier des charges de plusieurs produits avec une Appellations d'origine protégées (AOP) ou un Label Rouge a été assoupli jusqu’au printemps prochain, par plusieurs arrêtés. La raison ? La sécheresse cet été. En effet, à cause de cette dernière, de nombreux producteurs ne sont plus en mesure de respecter les exigences des cahiers de charges, les éleveurs étant les plus exposés à cause de l’herbe qui ne pousse plus.

Prévenir et lutter contre la précarité alimentaire 

Suite à la crise sanitaire du Covid-19, le Conseil national de l’alimentation (CNA) publie l’avis 91 « Prévenir et lutter contre la précarité alimentaire ». Il formule 71 recommandations à destination des pouvoirs publics et des acteurs de la chaîne alimentaire, pour permettre à chaque personne d’avoir un accès digne à une alimentation suffisante et de qualité.

Plusieurs recommandations ont pour objet de mieux connaître les diverses formes de la précarité alimentaire et les personnes qui la subissent et de mieux suivre les actions et les politiques visant à la prévenir et à la combattre.

Ces recommandations sont réparties en quatre ambitions :

· Prendre le problème à la racine pour garantir l’accès de toutes et tous à l’alimentation
· Mieux connaître la précarité alimentaire et mieux suivre les politiques visant à la prévenir et à la combattre ;

· Améliorer l’aide alimentaire telle que définie à l’article L. 266-2 du code de l’action sociale et des familles (« fourniture de denrées alimentaires aux personnes en situation de vulnérabilité économique ou sociale, assortie de la proposition d'un accompagnement ») ;

· Développer les initiatives complémentaires ou alternatives à l’aide alimentaire.

Retrouvez les recommandations du Conseil national de l’alimentation en cliquant ici 


Les animations de la CLCV

Bar à soupes

Depuis plus de dix ans, la CLCV de Guénange organise son traditionnel bar à soupes à l’occasion de la Semaine du goût, ceci afin de faire redécouvrir les goûts et saveurs des recettes de nos grands-mères. En collaboration avec l’espace famille d’APSIS EMRGENCE, de nombreuses dames bénévoles ont concocté des soupes aussi diverses que variées, essentiellement avec des légumes de leur production (jardin familial, jardins partagés…) ou de producteurs locaux bio. Chorba, Rifaine, soupe aux lentilles, potirons-moules, oseille, soupe au camembert, courgettes, taglionis frais, pois cassés, il y en avait pour tous les goûts. Par la même occasion cela a permis aux visiteurs de découvrir les produits locaux des petits producteurs. Une soirée très conviviale, qui a permis de nombreux échanges culinaires, mais également aux plus jeunes accompagnants leurs parents de savourer une vraie soupe, autre qu’en sachet ou en brique. 

Toxiques et perturbateurs endocriniens 

Additifs, perturbateurs endocriniens, nanoparticules ou pesticides, nombre de nos produits alimentaires contiennent des composants chimiques qui sont suspectés d’avoir un effet sur notre santé.  Quels sont ces composants ? Quels sont leurs dangers ? Comment les éviter ? Pour répondre à ces questions la CLCV de Brest a organisé fin octobre une animation sur les produits toxiques et leurs dangers, mais aussi sur les façons de s’en passer. Au cours de cette animation gratuite et ouverte à tous, deux paniers de produits de consommation comparables, l’un contenant des toxiques l’autre sans toxiques, et une exposition ont été présentés. Les bénévoles ont rappelé qu’il faut bien lire les étiquettes !

Rencontres autour de l’œnologie

Chaque premier mercredi du mois la CLCV de Luneville organise pour ses adhérents une rencontre d’une heure à une heure et demie autour de l’œnologie. Animée par un des bénévoles œnologue professionnel en retraite, pour cette première animation, les participants ont été accueillis dans les caves Saint Charles. Après un cours sur les papilles (où elles sont situées sur la langue pour détecter le sucré, l’amertume…), l’œnologue a fait goûter des acides que l’on trouve dans le vin tel que l’acide tartrique ou l’acide acétique. Les participants ont également pu boire une décoction d’eau et de bois afin de pouvoir reconnaître les arômes boisés d’un vin. Ce cours d’œnologie, s’est achevé sur la dégustation d’un vin accompagné d’un kouglof.


Crédit photo : © JoyImage- stock.adobe.com