Les agences de l’eau  ont quatre grandes priorités, avec un enjeu fort lié à l’adaptation au changement climatique :

– gérer et partager les ressources en eau

– restaurer les milieux aquatiques, leur fonctionnement naturel et la biodiversité

– garantir le bon état des eaux en réduisant les pollutions de toutes origines et par temps de pluie

– agir pour préserver et restaurer la qualité et les habitats naturels des eaux côtières

Leur conseil d’administration vote le budget annuel, les redevances payées par les usagers et les aides. Au sein de chaque agence, un comité́ de bassin rassemblant collectivités locales, industriels, agriculteurs, État, consommateurs, et ONG, fixe la stratégie de l’eau du bassin (SDAGE), vote le programme de l’agence et le taux des redevances dans la limite fixée par la loi. Le nombre total des représentants au comité de bassin varie de 36 membres en Corse à 190 en Loire-Bretagne. En métropole, les Comités de Bassin ont été renouvelés en janvier 2021 pour une période de six ans.

Les représentants CLCV

La CLCV compte dix représentants sur cinq bassins.

Bassins

Représentants CLCV


Rhône 

Méditerranée


Jean-Louis Faure (Savoie)

Simone Bascoul (Hérault)

Anne Bourdin (Rhône)


Loire-Bretagne

Gilbert Le Maignan (Finistère)

Pierre Bayle (Loire)

Françoise Bouvet (Cher)

Adour-Garonne

Pierre Bordage
(Haute-Garonne)

Rhin-Meuse


Bernard Michel
(Meurthe et Moselle)

Irène Zeboudj (Moselle)

Seine-Normandie

Jean-Michel Barbier (Oise)

Jean-Louis Faure, Gilbert Le Maignan et Bernard Michel ont été élus au conseil d’administration de l’agence de l’eau de leur bassin, et Simone Bascoul au bureau du comité de bassin. Tous participent à des commissions géographiques, ou commissions chargées du programme ou des aides des agences.

 

Pour contacter votre représentant cliquez sur son prénom et son nom

 

Le rôle des représentants CLCV

En lien avec le réseau local de la CLCV, de ses représentants dans les commissions locales de l’eau et les commissions consultatives des usagers des services d’eau et d’assainissement collectif et non collectif, les représentants CLCV sont vos porte-parole au sein des instances des agences de l’eau.

Ils agissent pour que tous les consommateurs et usagers puissent disposer d’une eau du robinet de qualité et de l’assainissement des eaux usées à un prix raisonnable. Ils interviennent également pour que les agences contribuent à réduire les gaspillages d’eau, à adapter les consommations et les usages à la disponibilité de la ressource et à réduire les diverses sources de pollutions. Ils interviennent aussi pour que les agences contribuent à atténuer les conséquences humaines et matérielles des pluies violentes et des inondations.

Pour une redistribution juste des aides des agences

La CLCV et ses représentants interviennent pour une application équitable du principe pollueur-payeur. Il n’est en effet pas normal que les consommateurs soient lourdement pénalisés en supportant, via leur facture d’eau et d’assainissement, plus de 70 % du montant des redevances versées aux agences de l’eau.

Il convient d’harmoniser les aides versées par les agences. Les représentants CLCV demandent qu’elles fassent un effort pour aider les particuliers pour :

- l’achat d’équipements réduisant leur consommation d’eau ((économiseurs d’eau, changement d'équipements vétustes, compteurs divisionnaires en habitat collectif, récupération d’eau de pluie, réfection de canalisations…) ;

- l’assainissement non collectif, en habitat dispersé ;

- des alternatives à l’ANC (prolongement de réseaux collectifs existants ou mini-réseaux collectifs pour les hameaux, lotissements, villages-rues pour lesquels cela serait plus judicieux).

                                                                     

  Qualité et prix de l’eau et de l’assainissement, prévention des inondations :  Donnez votre avis !    

Cliquez ici

                                                  


Crédit photo : © Avatar_023 - – stock.adobe.com