Jusqu’au 21 novembre 2009, sur les écrans télé, nous pourrons découvrir cette nouvelle campagne d’information. Elle s’inscrit dans la lignée du slogan du PNNS « Pour votre santé, mangez moins gras, moins sucré, moins salé ». Mais elle va plus loin puisque les trois spots TV ont pour but de nous amener à réfléchir sur notre consommation réelle de sel, de sucres et de matières grasses.

On ne peut que se féliciter d’une telle initiative qui amène les consommateurs à se poser les bonnes questions. En effet, le gras, le sel ou les sucres que nous ingérons sont souvent cachés dans les aliments consommés au quotidien. Ils se trouvent même parfois là où on ne les attend pas !

Résolument provocants et décalés, les petits films montrent tour à tour une personne sucrant son café avec du ketchup, faisant sauter des pommes de terre dans une barre chocolatée ou salant son œuf à la coque avec des cornflakes. Et oui ! Les céréales du petits déjeuner sont salées (cela surprend toujours les ados) ! Certains ketchups peuvent contenir jusqu’à 18% de sucres ! Et les barres chocolatées sont généralement très grasses !

Espérons que ces messages diffusés à la télévision seront bien perçus par les français, moins habitués à ce genre de « campagnes choc » que les anglo-saxons. Faute de quoi, les habitudes de consommation ne changeront pas. Or, manger trop gras, trop salé, trop sucré contribue, avec un niveau d’activité physique quotidien insuffisant, à l’apparition de certaines pathologies aujourd’hui très répandues : maladies cardiovasculaires, cancers, obésité, diabète,...