Le client est roi. C’est du moins ce que dit l’adage. Dans la réalité, si le client d’un supermarché a des droits, protégés notamment par le Code de la consommation et confortés par la jurisprudence, pour autant, il ne peut pas non plus tout se permettre.

Est-ce que je peux goûter un fruit avant de l'acheter ?

Goûter un grain de raisin avant de l’acheter pour s’assurer de son goût peut être tentant. C’est cependant strictement interdit. Qu'il s'agisse de fruits, de biscuits ou de tout autre produit vendu en supermarché, tant que vous ne l'avez pas réglé en caisse, il ne vous appartient pas. Il est donc interdit de le goûter, même s'il est en accès libre et/ou en vrac.

Une bouteille m'a échappé des mains et s'est cassée. Dois-je la payer ?

Si vous avez cassé un produit, vous êtes en principe tenu de réparer le préjudice, à moins que la responsabilité du supermarché ne soit en cause (allées trop encombrées, produits placés en équilibre instable, etc.). Vous pouvez alors faire jouer votre assurance responsabilité civile ou réparer directement le préjudice au magasin (en remboursant le produit au prix qu’il l’a payé et non au prix de vente). En pratique, peu de magasins vous demanderont le remboursement, la plupart étant assurés contre ce type d’accident.

Le prix affiché en rayon et le prix lu en caisse sont différents. Quel prix dois-je payer ?

Il n’existe pas d’obligation légale en la matière mais l'usage veut que le magasin applique le prix le plus faible sauf si ce dernier relève d'une erreur manifeste, qu’il n’a aucun rapport avec la valeur de l’article (par exemple un ordinateur d’une valeur de 1000 euros étiqueté 10 euros).

Est-ce qu'un magasin peut refuser certains moyens de paiement ?

Le supermarché peut refuser le paiement en carte bancaire ou chèque à condition d'en informer clairement la clientèle par voie d’affichage. Il est libre d’accepter ou de refuser le paiement par tickets-restaurants. Quand ils sont acceptés, ils ne peuvent être utilisés que pour le paiement d’un repas, de préparations alimentaires ou de fruits et légumes.

Sachez que le seul mode de paiement que ne peut refuser un magasin est celui en pièces ou en billets, sauf si ces derniers sont abîmés ou faux. Il peut cependant exiger que vous fassiez l’appoint et que le nombre de pièces n’excède pas 50. Le commerçant peut également être amené à refuser de gros billets s’il ne dispose pas suffisamment de petites coupures pour rendre la monnaie. Le paiement en espèce est interdit pour les achats supérieurs à 1 000 euros.

Ai-je le droit de faire mes courses avec mon animal ?

À l’exception des chiens guides d’aveugle ou d’assistance auprès de personnes handicapées, les animaux sont interdits dans les magasins alimentaires. 

Crédit photo : © Piman Khrutmuang - stock.adobe.com