Naturel, artificiel ou fait maison

Les sapins naturels en vente au moment des fêtes sont cultivés spécialement à cette fin, et très majoritairement en France (80 %). En acheter ne contribue donc pas à la déforestation. Leur culture peut cependant avoir un impact négatif, du fait de l'utilisation d'engrais, de désherbants ou d'insecticides, de même que leur acheminement. Pour le réduire, mieux vaut sélectionner un sapin affichant un label environnemental qui garantit une gestion durable des forêts (Plante Bleue, MPS-A, PEFC ou AB) et opter pour un arbre cultivé au plus près de chez vous. Les sapins naturels ont l'avantage de pouvoir d’être replanté ou de se recycler en compost ou copeaux. Une fois les fêtes passées, amenez-le pour cela dans un point de collecte ou à la déchetterie, ou transformez-le vous-même en copeaux si vous disposez d'un broyeur. Il peut également servir de bois de chauffage à condition d'avoir un espace pour le faire sécher suffisamment longtemps. Le bois de résineux humide est en effet plus polluant et encrasse les cheminées et poêle.

S'ils ont l'avantage de pouvoir être réutilisés d'année en année, les sapins artificiels sont composés de plastique et le plus souvent fabriqués en Asie. L'impact environnemental de leur production et de leur acheminement est de ce fait bien plus important qu'un sapin naturel. Ils ne sont pas non plus recyclables. Selon l'Ademe, ils ne constituent une solution écologique qu'à condition de les garder au moins 20 ans.

Une autre option, un sapin en matières recyclées. Il est de plus en plus en vogue de remplacer le sapin par une structure en bois (planches ou branches), en carton, en fil de fer, en cordes, etc. On en trouve de plus en plus dans le commerce mais vous pouvez aussi la fabriquer vous-même, dans l'idéal avec des matériaux recyclés. Les exemples et tutoriels sont pléthores sur internet.

Neige artificielle et flocage à proscrire

Lors de l'achat comme pour la décoration, la neige artificielle sur les sapins est fortement déconseillée. Composée de produits chimiques, elle est en effet non seulement source de pollution et nocive pour l'air intérieur, mais elle rend également impossible le recyclage de l'arbre.

Quelles espèces ?

En France, l'arbre de Noël traditionnel est l'épicéa. Il se reconnaît à son odeur, son vert brillant et ses aiguilles fines. Du fait de sa fragilité – ses aiguilles, sensibles à la chaleur, tombent rapidement – il est aujourd'hui délaissé au profit du sapin de Nordmann, qui représente autour de 80% des achats de sapins naturels (2019). Cette espèce a l'avantage d'être très résistante et touffue, mais elle est en revanche peu odorante. Son prix est plus élevé : 28,8 euros en moyenne, contre 21,8 euros pour l'épicéa. À vous de faire votre choix selon vos goûts, votre budget, si vous souhaitez le garder longtemps ou pas, etc.

Depuis 2016, les sapins de Nordmann et les épicéas peuvent bénéficier du « Label Rouge ». Il garantit une qualité supérieure : esthétique, densité, forme, fraîcheur (coupe tardive), etc.

Les sapins en pot

Plus cher à l'achat, le choix d'un sapin en pot ou en conteneur ne s'impose que si vous souhaitez le conserver longtemps et que vous disposez pour cela d'un extérieur. Veillez à prendre un pot suffisamment important, à l'arroser régulièrement et à ne le conserver que quelques jours en intérieur, au risque sinon de voir ses racines s'assécher. Quand vous le sortirez, l'arbre ne doit pas être soumis à un trop grand choc thermique. Il est possible de le garder quelques années en pot mais il y sera vite à l'étroit et risque de dépérir si vous n’optez pas pour un pot plus important.

Où l'acheter ?

Le choix du lieu de vente dépendra de vos critères d'achat. Si vous disposez d'un budget limité, les grandes surfaces, jardineries et magasins de bricolage ou de décoration proposent en général les prix les plus intéressants. Si vous pouvez privilégier la qualité (esthétique, fraîcheur, impact environnemental), optez plutôt pour un producteur ou une pépinière. Vous pourrez trouver des adresses sur le site de l'association française du sapin de Noël naturel ou sur celui du label Plante Bleue.

Faire durer votre sapin

Pour éviter que toutes les aiguilles se retrouvent à terre avant même le réveillon, outre les critères d'achats cités précédemment (espèces, labels, pot), veillez à ne pas placer votre sapin près d'une source de chaleur (radiateur, cheminée, etc.) pour qu’il ne se dessèche pas plus rapidement encore, ni au courant d'air. Si vous n'avez pas installé de guirlandes électriques, vous pouvez également pulvériser de l'eau sur ses aiguilles. Si vous avez opté pour un sapin en pot, n'oubliez pas de l'arroser et placer le près d'une fenêtre pour qu'il bénéficie de la lumière naturelle.

Crédit photo : ©  Monkey Business - stock.adobe.com