arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Enquête banque 2013

24/01/2013 Dernière modification le 31/01/2013
Enquête banque 2013

La CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs de 133 établissements en métropole et outre-mer. Les écarts de prix sont considérables.

Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février 2013 dans 133 établissements soit  la quasi-totalité de la banque de détail en métropole et outre-mer. La facture annuelle des frais est calculée, pour trois profils types de consommateurs, sur les prix des services à l’unité et sur une facturation dans le cadre des offres groupées de services, les packages. Au total, ce sont 26 000 lignes tarifaires qui ont été analysées.

L’enseignement principal : la comparaison s’impose pour bénéficier de la solution la plus adaptée.

Les écarts de prix d’un établissement à l’autre, en retenant la solution la moins chère entre les deux formules,  sont considérables. En  Métropole, jusqu’à 159%  pour notre  « petit consommateur », 82% pour notre « consommateur moyen » et 59% pour notre couple « gros consommateur ».

Mais la comparaison ne doit pas s’arrêter là. Il faut aussi ouvrir l’œil au sein d’un même établissement, pour opter pour la meilleure solution entre la formule « package » et « à la carte ». Alors que les banques commercialisent avec dynamisme leurs packages, cette option tarifaire n’est quasiment jamais avantageuse pour notre « petit consommateur » (18 banques sur 133) et ne l’est que dans un cas sur deux pour notre « consommateur moyen ». Cette alternative devient en revanche plus intéressante pour notre « gros consommateurs », qui devra la privilégier dans 62% des établissements analysés.

Outre-mer,  malgré les baisses constatées, la facture moyenne annuelle de chaque profil reste plus élevée qu’en métropole, même si certains établissements ont des tarifs équivalents à ceux pratiqués en métropole.  La facture de notre « petit consommateur » peut ainsi être jusqu’à 3.7 fois supérieure.

Enfin, en retenant les prix à la carte hors banques en ligne, la majorité des clients des banques analysées devront payer plus qu’en 2012. Elément qui doit être pris en compte dans l’analyse des évolutions constatées sur la facture moyenne des services à la carte. Pour les banques métropolitaines, elle a évolué de 0.93% pour notre « petit consommateur », de -0.85% pour notre « consommateur moyen » et de 0.18% pour notre « gros consommateur ». 

Voir le dossier de presse 


 

Le classement par régions :

ALSACE.pdf

AQUITAINE.pdf

AUVERGNE.pdf

BASSE NORMANDIE.pdf

BOURGOGNE.pdf

BRETAGNE.pdf

CENTRE.pdf

CHAMPAGNE ARDENNES.pdf

CORSE.pdf

FRANCHE COMTE.pdf

GUADELOUPE MARTINIQUE.pdf

HAUTE NORMANDIE.pdf

ILE DE FRANCE.pdf

LA REUNION.pdf

LANGUEDOC ROUSSILLON.pdf

LIMOUSIN.pdf

LORRAINE.pdf

MIDI PYRENEES.pdf

NORD PAS DE CALAIS.pdf

PAYSDELOIRE.pdf

PICARDIE.pdf

POITOU CHARENTE.pdf

PROVENCE ALPES COTE D AZUR.pdf

RHONE ALPES.pdf

Revenir en haut top