arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Enquête prix et satisfaction SNCF

jeudi, 17 octobre 2013 09:22 Dernière modification le jeudi, 17 octobre 2013 11:11
Enquête prix et satisfaction SNCF

La CLCV rend public un relevé de tarifs de 25 destinations pour le départ des vacances de la Toussaint et dévoile sa 3e enquête de satisfaction réalisée dans les trains par les bénévoles de l'association.

 

La CLCV rend public ce jour un relevé de tarifs de 25 destinations pour le départ des vacances de la Toussaint avec une réservation à 3, 2 et 1 mois à l’avance. Elle propose aussi sa troisième enquête de satisfaction réalisée par les bénévoles de l’association dans les trains auprès de 497 voyageurs au cours du premier semestre 2013.

Notre enquête de satisfaction justifie pleinement de s’intéresser aux tarifs. En effet, il apparait que 82,8 % des passagers interrogés jugent le tarif trop élevé, que seuls 22,5 % jugent l’information tarifaire claire et que seuls 40,8 % jugent le tarif justifié au regard de la qualité du service.

L’analyse du relevé de prix confirme la politique d’éclatement tarifaire de la SNCF (forte croissance du prix moyen au fur mesure que la date du voyage se rapproche, politique de discount notamment trois mois avant le départ). Surtout, si on calcule les tarifs au kilomètre, qui objectivent la dépense, il apparait de très nettes variations selon les territoires. Principalement, les trajets au départ d’une ville de région présentent un tarif au kilomètre plus élevé (de 32 %) que les trajets au départ de Paris. Cet ordre d’écart proche de 30 % avait déjà été constaté dans les deux précédentes enquêtes tarifaires de notre association (en février 2013 et en juillet 2012).

Cette discrimination tarifaire trouve différentes raisons potentielles, telle que la conception radiale du réseau. Mais elle interroge surtout la tarification de Réseau Ferré de France (RFF), qui gère les infrastructures, envers la SNCF. Cette tarification, au demeurant complexe et qui représente en moyenne 37 % du prix d’un billet TGV, s’effectue « par train » sans tenir compte du nombre de voyageurs ayant pris le train. Dans ce cadre, le péage forfaitaire de RFF pèse plus lourd dans le prix du billet d’un train peu fréquenté alors qu’il pèse assez peu quand il s’amortit sur un grand nombre de voyageurs (ce qui s’applique souvent aux trains au départ de Paris).

Dans la mesure où l’organisation du rail et la tarification de RFF font l’objet d’une réflexion, la CLCV demande que soit mieux pris en compte l’impact de ces péages sur les prix du billet et que l’équité territoriale des tarifs soit mieux respectée.

L'étude détaillée de la CLCV.

Revenir en haut top