arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Téléphonie mobile : des repères pour mieux choisir

vendredi, 23 septembre 2016 09:46
Téléphonie mobile : des repères pour mieux choisir

La carte interactive mise en ligne par l’Autorité de régulation (ARCEP) fournit des renseignements précieux sur les services des différents opérateurs.

La concurrence que se livrent les 4 opérateurs de téléphonie mobile en France joue en faveur des consommateurs qui disposent de forfaits à des tarifs avantageux. Pour autant, les différentes offres sont de plus en plus semblables et ne constituent pas le seul critère de choix. La couverture du réseau (appels, SMS et internet mobile) et la qualité de service sont des éléments à regarder de près lorsque l’on veut souscrire un contrat ou changer d’opérateur.

Or, il est difficile de se repérer parmi les publicités des différents opérateurs qui ont tendance à prétendre, tour à tour, être les premiers en citant d’obscures études. Le régulateur du secteur, l’ARCEP, a publié une nouvelle étude qui fournit de précieux éléments. Cette enquête a le mérite d’être indépendante et de reposer sur un cahier des charges détaillé.

Qualité de service : c’est mieux

L’Arcep établit ainsi un classement global des 4 opérateurs sur les appels, les SMS, la navigation via l’internet mobile et notamment les débits de téléchargement. Les résultats sont affinés selon les zones (rurales, intermédiaires ou denses) et portent aussi sur les transports (autoroutes, TGV, métro).

L’enquête montre que la qualité des services mobiles s’accroît, même si des disparités subsistent entre les opérateurs. Les débits augmentent sensiblement dans les zones denses et intermédiaires. L’écart de qualité entre les zones rurales et les zones urbaines demeure toutefois important, qu’il s’agisse des appels vocaux ou des débits.

Quelle couverture chez vous ?

Au-delà de ces constats généraux, l’Arcep met à disposition une carte interactive fort utile pour les consommateurs en quête d’informations plus précises. Sur cette carte, accessible via le site internet de l’ARCEP, il vous suffit de renseigner un lieu (village, ville, etc.) pour connaître en détail la couverture pour les appels et l’internet mobile dont vous pouvez réellement bénéficier. La couverture dans les différents modes de transports (autoroutes, TGV, TER, métro) est également précisée. Vous saurez donc à quoi vous en tenir lors de vos trajets.

Zones blanches : peut mieux faire

Si les opérateurs ont également fait des efforts pour couvrir davantage de territoires, il reste beaucoup à faire dans les zones non couvertes. Le programme gouvernemental « zones blanches-centres-bourgs » qui prévoit que les opérateurs sont tenus de mutualiser leurs réseaux, moyennant financement public, pour offrir une couverture de base dans certaines zones blanches, a pris du retard. Et les opérateurs qui n’ont pas respecté le calendrier, ont été sanctionnés.

La fin du roaming

Une bonne nouvelle enfin, qui concerne tous ceux qui voyagent en Europe : le surcoût facturé lorsqu’on utilise son téléphone (appels, SMS et internet mobile) au sein de l’Union européenne (frais d’itinérance ou roaming) sera supprimé en juin 2017. Cette suppression ne concernera que les voyages d’agrément et non la situation de ceux qui s’installent durablement dans un autre Etat membre que celui dans lequel ils ont souscrit leur contrat de téléphonie mobile. Attention, les frais d’itinérance subsisteront sans plafond hors de l’Union européenne. 

Revenir en haut top