arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Voyager autrement

lundi, 19 mai 2008 20:28 Dernière modification le dimanche, 01 juillet 2012 16:26
Voyager autrement

De plus en plus de consommateurs cherchent à allier vacances, découvertes, ouverture aux autres, solidarité soit par l'intermédiaire d'organismes spécialisés, soit en s'organisant eux-mêmes.

Voici quelques conseils pratiques et un témoignage qui montrent que c'est possible.

Les principes éthiques

Beaucoup de possibilités sont offertes sur le marché des voyages. Mais attention : les structures qui proposent des prestations de tourisme solidaire, responsable ou d'écotourisme sont parfois des coopératives nouvellement créées… dont la gestion « expérimentale » peut être source de déboires pour un consommateur exigeant qui n'adopterait pas « une autre attitude » ! Et si certains Voyagistes annoncent leur adhésion à des chartes dites de « développement durable », il faut savoir que celles-ci restent hélas à ce jour pour la plupart des autodéclarations
avec des visées de marketing… et sans fiabilité !

Un tourisme « authentique » ?

« Une rencontre d'un homme avec d'autres hommes », selon l'expression du voyageur-écrivain Nicolas Bouvier… plus généralement avec d'autres civilisations - tout en se faisant plaisir ? C'est alors vers les structures solidaires précitées qu'il faut se tourner pour un accueil individualisé. Certaines Agences « classiques » proposent aussi des prestations en ce sens, grâce à des unités de voyage à assembler au choix comme un jeu de dominos… Ces formules risquent cependant d'être limitées par des schémas imposés…

Bâtir soi-même son propre itinéraire ?

Une de nos adhérentes, Nicole Dumont nous fait part de son témoignage.

« Nous souhaitions découvrir le Guatemala, région en partie authentique et sauvage, riche d'une culture ancienne, à l'histoire récente tourmentée. Nos choix personnels portaient sur des visites de sites archéologiques, des périples « découvertes », des moments de loisirs et détente, le recours aux structures solidaires, un souci permanent de contacts et rencontres… Vaste éventail… et objectifs accomplis ! Notre méthode ?
Effectuer auprès d'un voyagiste international des réservations de voiture ainsi que de quelques hôtels choisis ; et procéder par Internet à des réservations directes auprès d'agences ou structures solidaires locales, donc moins chères,< pour des périples à notre convenance, hors circuits classiques ».

Quels ont été les points forts de ce voyage ?

« Au cours d'une randonnée sur les pentes des volcans bordant le somptueux lac Atitlan malheureusement dévastées par le récent ouragan Stan, les échanges avec les femmes et les enfants à la fontaine des villages ou déblayant les coulées de boue, les hommes remettant en état les plantations de café ou les champs de maïs.
Autre moment fort, au coeur de la jungle du Petén, les quelques jours partagés avec les chicleros (les cueilleurs de gomme) dans leur campement, la cueillette des plantes médicinales, la visite de vestiges archéologiques émouvants, enfouis sous une végétation exubérante habitée de papillons, oiseaux, animaux rares, - moment unique puisque la jungle sauvage se réduit peu à peu comme peau de chagrin, grignotée par les complexes touristiques, la rapacité des industriels du bois, le défrichage des paysans…
Enfin, dans un village de l'Altiplano, là même où a sévi la rébellion des indiens lors des années 80 et sa terrible répression : le vécu de la dure réalité de ce pays avec la présence constante de policiers armés jusqu'aux dents ainsi que le poids de l'animosité latente entre les ladinos (metis), généralement propriétaires des terres, arrogants et méprisants et la communauté des mayas, très pauvre, groupée autour de son chaman, farouchement attachée à sa langue et ses « costumbres » »
.

Quelques points de repère

Ce témoignage vous tente ? Voici les structures locales ainsi « testées » : Ek chuak - Ecomaya.
Vous voulez faire appel à un opérateur pour organiser votre séjour. Parmi ceux qui se rapprochent le plus des critères éthiques et solidaires, citons :

Revenir en haut top