arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Réservations d’hôtels : des comparateurs à utiliser avec précaution

lundi, 11 août 2014 15:09 Dernière modification le lundi, 01 septembre 2014 15:05
 Réservations d’hôtels : des comparateurs à utiliser avec précaution

Les sites Internet de réservation se voient régulièrement reprocher des agissements commerciaux très contestables.

Expédia et Booking, deux centrales de réservation d’hôtels en ligne ont récemment été assignées en justice. En cause ? Leurs contrats de partenariat. La notoriété de ces plateformes les rend en effet incontournables pour beaucoup d’hôteliers qui, pour pouvoir y figurer, doivent non seulement accepter de verser des commissions importantes qui impactent leurs tarifs, mais également s’interdire de proposer à leurs clients directs des tarifs plus attractifs que ceux affichés par ces centrales de réservation.   

Fausses ristournes

Au-delà de ces pratiques anticoncurrentielles et plus généralement, les sites de réservation se voient régulièrement reprocher des agissements commerciaux très contestables qui portent préjudice à l’internaute utilisateur. Il peut s’agit par exemple de fausses ristournes, de fausses alertes sur les dernières chambres disponibles alors que l’hôtelier a encore des chambres libres ou de conditions d’annulation peu compréhensibles. 

Un conseil : si vous envisagez de réserver une chambre dans un hôtel, vous avez tout intérêt à ne pas vous contenter des informations qui sont données par un comparateur et à vous rendre directement sur le site de l’hôtel pour vérifier les tarifs et les disponibilités.

Contrairement à ce qu’ils cherchent à nous faire croire à grand renfort de publicité, les comparateurs en ligne ne sont pas LA solution pour nous permettre de comparer facilement le prix des courses au drive, les voyages, les assurances… De plus en plus nombreux et proposant leurs services dans des secteurs divers et variés, ils posent souvent la question de la loyauté, de la clarté et de la transparence des informations présentées.  Pouvoir faire jouer la concurrence est la préoccupation légitime de tout consommateur. Mais si comparer les offres permet de maximiser son budget, l’exercice est souvent compliqué et décourageant. 

Mises en garde

Utiliser un tel service nécessite de garder à l’esprit plusieurs points importants :

- Un comparateur n’est pas toujours indépendant vis-à-vis des produits ou services qu’il compare. Les conditions générales ou la rubrique « qui sommes-nous » vous permettront de savoir si, par exemple, un assureur n’est pas caché derrière un site comparant des assurances. 

- Un comparateur est rémunéré par les professionnels dont il compare les produits ou services. Et ceux-ci ne paient pas toujours la même somme pour y figurer. Lorsque la rémunération est proportionnelle à la mise en avant du produit, l’internaute est alors davantage face à une publicité qui ne dit pas son nom, plutôt que devant un outil de comparaison fiable.

- Les critères de classement utilisés par les comparateurs ne sont souvent pas les meilleures aides à la décision. Parfois, les produits sont classés par pertinence, un critère très subjectif. Ils peuvent aussi être ordonnés selon les notations des internautes : et là, gare aux faux avis de consommateurs.

Le prix n’est pas toujours le meilleur des critères pour choisir, par exemple, son assurance ou son auto-école.  Dans le premier cas, les garanties proposées sont un élément de choix essentiel, dans l’autre, la qualité de la formation prime sur le reste.

Enfin, un comparateur ne compare que les produits et services qu’il a « en portefeuille ». Rien ne vous garantit d’avoir accès à l’offre correspondant à vos besoins selon le meilleur rapport qualité-prix.

Revenir en haut top