arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Que faut-il vérifier avant d'acheter un logement ?

19/04/2019 Dernière modification le 19/04/2019
Que faut-il vérifier avant d'acheter un logement ?

Vous avez décidé de sauter le pas... devenir propriétaire, Pour que l'aventure ne tourne pas au cauchemar, tour d'horizon des points à vérifier avant de vous lancer dans les visites.

L’achat d’un logement ne se fait pas à la légère. Non seulement vous choisissez un bien, mais aussi des voisins et un quartier. Alors, bien sûr, le coup de foudre existe, mais il est quand même hautement recommandé de se poser certaines questions et de se renseigner avant d’acheter sous peine de le regretter par la suite.

Votre budget

Que vous souhaitiez acheter dans le neuf ou dans l’ancien, il vous faut déterminer votre budget maximum. En fonction de celui-ci, vous pourrez cibler les logements correspondant à vos capacités financières.

Avant de pousser la porte des banques pour un financement, posez-vous les bonnes questions. Dois-je utiliser en totalité ou en partie mon apport pour l’acquisition du bien ? Attention des travaux sont parfois (souvent même) nécessaires et il vous faudra sans doute acheter mobilier et électroménager, ce qui peut représenter un certain coût. Par ailleurs, il vous faudra vous acquitter des frais de notaire.

À quelles dépenses vais-je devoir faire face ? Pour la détermination de vos futures mensualités, n’oubliez pas de prendre en compte des dépenses que vous n’aviez pas jusque-là. Si vous étiez locataire, vous devrez désormais vous acquitter de la taxe foncière. Si vous achetez en copropriété, quel est le montant des charges que vous pourrez assumer. S’il s’agit d’une maison individuelle, pensez à constituer une provision pour travaux (entretien, etc.).

Les caractéristiques du logement

Nul achat sans visite préalable des lieux. Scrutez les moindres détails. Recherchez des fissures dans les murs ou d'éventuelles traces de moisissure dans la salle de bain et les toilettes.  Posez des questions sur les travaux d’entretien et les grosses réparations réalisés par le vendeur, factures à l’appui. De quand date la réfection de la toiture ? Le remplacement de la chaudière ?  Quel est l’état de l’installation électrique ? Lors d’une seconde visite, n’hésitez pas à revenir avec un professionnel.

Les projets d’aménagement

La création d’une ligne de tramway ou l’ouverture d’un commerce en bas de l’immeuble peuvent être une source de nuisances. Des requalifications urbaines ou de grosses opérations de voiries sont des éléments à prendre en compte. Contactez la mairie pour demander si des constructionsont projetés ou possible près du logement.

L’environnement

Vous devez accorder énormément d’importance au quartier car celui-ci a un impact sur votre cadre de vie et sur la valeur patrimoniale du logement. Renseignez-vous sur les services de proximité, en fonction de vos besoins et de votre situation personnelle : transports collectifs, écoles, commerces, équipements sportifs, loisirs… Le secteur où est situé le logement a-t-il « calme » ? Ou au contraire, vols et dégradations sont-ils légion ? N’hésitez pas à interroger le voisinage pour avoir un aperçu de la vie du quartier.

En copropriété

. N’hésitez pas à poser des questions sur l’immeuble de manière générale (année de construction, date du dernier ravalement, etc.), ce que comprennent les charges (eau froide, chauffage collectif, etc.), les différents services (gardien) et le montant du fonds de travaux.

. Visitez les parties communes de la copropriété. Hall d’entrée, paliers des autres étages, couloirs, allées de communication… Un défaut d’entretien (murs dont la peinture s’écaille, boîtes aux lettres dégradées) ou des dégradations non réparées sont autant de signes d’un problème de gestion de l’immeuble.

. Le notaire doit vous communiquer le montant des charges affectées au lot, les procès-verbaux des trois dernières assemblées générales, le carnet d’entretien et la fiche synthétique de l’immeuble (nombre de lots, date de réalisation des principaux travaux, montant des dettes, etc.).

Crédit photo : Pixabay

Revenir en haut top