arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Coccinelle

lundi, 19 mai 2008 19:13 Dernière modification le dimanche, 01 juillet 2012 16:16
Coccinelle

Les beaux jours arrivent, la première rose du jardin éclot… Et les pucerons sont de retour ! Mais cette année, laissez donc au placard vos traitements chimiques.

Ils sont aussi nocifs pour vous que pour l’environnement et de moins en moins efficaces depuis quelques années. En effet, les pucerons développent des résistances aux pesticides employés.

Coccinelle sédentaire

Utilisez plutôt la coccinelle aphidiphage, très bon auxiliaire de lutte biologique, qui dévore les pucerons par centaines chaque jour. Il en existe plusieurs espèces de coccinelles, chacune plus ou moins spécifique d’une famille de végétaux : Harmonia axyridis (chinoise), Adalia bipunctata et Hippodamia variegata (locales).
Mais l’inconvénient de ces petites « ogresses » est de pouvoir s’envoler et quitter la culture sur laquelle elle est lâchée.
C’est pourquoi, par croisement d’individu naturellement inapte au vol malgré une morphologie normale, l’INRA a développé une souche de Harmonia axyridis incapable de voler. Il a été démontré que l’installation d’Harmonia axyridis sur culture est effective pour au moins deux générations par an. Un ou quelques lâchers rapprochés dans le temps d’un petit nombre d’individus permettent de maintenir les populations de pucerons en deçà d’un seuil de nuisibilité.

Conseils d’utilisation

On trouve dans les jardineries des boîtes de larves ou de coccinelles adultes (Truffaut, Nature et Découvertes, Gamm vert...) Il est conseillé de placer une dizaine de larves par plante infectée. Attention, ce n’est pas un traitement préventif, il faut faire votre « lâcher » de coccinelle une fois les « envahisseurs » débarqués. A partir de 12 € la boîte de 60 larves, vous voilà prêt à mener bataille contre les pucerons tout en respectant votre environnement, alors tous à vos coccinelles !

Revenir en haut top