Imprimer cette page
Retour

Maison individuelle : 4 conseils pour réussir vos travaux d’amélioration énergétique

13/12/2017 Lu 1333 fois Dernière modification le 13/12/2017

Maison individuelle : 4 conseils pour réussir vos travaux d’amélioration énergétique

Pose de volets isolants, installation d’un appareil de régulation et de programmation du chauffage… vous souhaitez améliorer l’efficacité énergétique et thermique de votre logement. Voici les clés pour réussir ces travaux.

Réaliser des travaux pour rendre son chez-soi plus confortable ou installer des équipements utilisant les énergies renouvelables, c’est un bon plan pour améliorer votre confort thermique et réaliser des économies sur vos factures d’énergie. Mais attention, avant de vous lancer dans les travaux, vous devez bien ficeler votre projet.

Prenez le temps de penser votre projet
Quels travaux, équipements sont les plus adaptés à mon logement ? Comment vais-je les financer ? Pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans la concrétisation de vos travaux, contactez les points Rénovation Info Service au 0808 800 700 (service gratuit + prix d’un appel) Au bout du fil des conseillers vous aideront à avoir un projet béton (Renovation-info-service.gouv.fr)
L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) propose gratuitement des guides et des fiches pratiques pour mener à bien votre éco-rénovation. Ademe.fr, rubrique Particuliers et écocitoyens.

Faites appel à un professionnel RGE
Avant de contacter des professionnels, vérifiez qu’il a la mention RGE : « Reconnu Garant de l’Environnement ». Elle vous assure qu’ils sont formés techniquement pour les travaux demandés. Vérifiez également son certificat de qualification pour vous assurer qu’il correspond aux travaux que vous lui commandez. Sachez que pour bénéficier d’aides financières dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (CEE), de l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), vous devez faire appel à des entreprises présentant la mention RGE. Pour trouver un professionnel RGE près de chez-vous consultez l’annuaire en ligne de Renovation Info service.

Demandez plusieurs devis
Attention, ne foncez pas tête baissée. Il faut demander à au moins deux professionnels un devis pour pouvoir comparer les prix et les propositions techniques. Prenez garde au démarchage abusif à domicile ou par téléphone. Ne signez pas, ne donnez pas votre accord et ne payez pas immédiatement. Prenez le temps de réfléchir même si le commercial vous presse : « la réduction dont je vous fais bénéficier ne sera plus valable demain ! »

N’acceptez pas de devis antidaté car cette pratique des démarcheurs peu scrupuleux raccourcit le délai de rétractation de 14 jours qui débute à la signature du devis. Des entreprises indiquent intervenir au nom de l’ADEME. Faux ! Cet organisme ne cautionne aucun démarchage à domicile et il ne contacte jamais directement les particuliers pour leur proposer des services commerciaux.

Pensez aux aides financières
Il existe différentes aides financières pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique. Destiné aux propriétaires occupants et aux locataires à titre gratuit, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de déduire, de son impôt sur le revenu 30 % des dépenses réalisées pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique de sa résidence principale achevé depuis plus de deux ans (chaudière à haute performance énergétique, volets isolants, porte d’entrée donnant sur l’extérieur…).

Il y a d’autres aides : l’éco-prêt à taux zéro, le programme « Habiter Mieux » de l’Anah (Rendez-vous sur Anah.fr ou au 0820 15 15 15 (0,12 €/min) pour connaître les aides à l’amélioration énergétique proposées), TVA à taux réduit, les aides des fournisseurs d’énergie ou des collectivités par exemple. Renseignez-vous pour connaître les montants et les conditions pour en bénéficier (voir encadré)

Pour aller plus loin :
Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre


Le « Coup de pouce économies d'énergie »
Chaudière à haute performance énergétique, programmateur centralisé... : si vous envisagez des travaux pour améliorer la performance énergétique de vos équipements, vous pouvez bénéficier de la prime « Coup de pouce économies d'énergie ». Elle est valable jusqu'au 31 mars 2018 et s'adresse aux ménages, sous conditions de ressources. Conditions et montants sur Amélioration de la performance énergétique : la prime « Coup de pouce économies d'énergie »