arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Locataires HLM

Locataires HLM

Reconnue comme association nationale représentative des locataires, la CLCV compte plus de 420 administrateurs locataires. Elus tous les quatre ans par les locataires, ils défendent leurs intérêts au sein des conseils d'administration des organismes HLM.

La CLCV désigne aussi des représentants des locataires dans les immeubles et résidences. En agissant ensemble, ils demandent des comptes, négocient des travaux ou des améliorations, vérifient les charges...

Vous êtes locataires d'un logement social ? Au travers des différentes rubriques, vous pourrez vous informer sur tous les sujets qui vous préoccupent et obtenir des réponses à vos questions.

Choisir une rubrique :
Facturation de la quittance et de l'état des lieux, frais de relance, de renouvellement de bail ou de clôture des comptes, les administrateurs de biens ne sont jamais à court d'imagination pour imputer, en toute illégalité, des frais aux locataires.
Face à un marché du logement de plus en plus tendu et aux difficultés croissantes rencontrées par les locataires, la CLCV tire, une fois de plus, le signal d’alarme.
En cas d'échec du règlement, à l'amiable, d’un litige avec leur bailleur, les locataires du secteur privé comme du secteur social peuvent déposer un dossier en CDC. La commission est composée en nombre égal de représentants des organisations de bailleurs et des organisations de locataires représentatives. Ses membres sont nommés pour trois ans renouvelables par arrêté du préfet. Retrouvez la…
L’historique « 1 % logement » a été réformé pour céder la place au nouveau dispositif appelé Action logement. Tour d’horizon des aides mises en place.
Les locations meublées font régulièrement l'objet de litiges entre propriétaires et locataires. La faute à un régime spécifique très lacunaire qui ouvre la porte à toutes les dérives.
Comme chaque année, la fin de la trêve hivernale fait ressurgir les angoisses des familles expulsables. Les difficultés croissantes pour de nombreux locataires à se maintenir dans leur logement, l’explosion des dépenses contraintes (gaz, électricité, fioul, carburant, assurances….) font craindre que la reprise des expulsions ne porte atteinte au droit au logement pour tous. La fin de la trêve hivernale,…
Revenir en haut top