arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Alimentation

Alimentation

Confrontés à l’érosion de leur pouvoir d’achat, les consommateurs sont particulièrement attentifs aux prix alimentaires. 

Avec le développement de l’obésité, nous prenons conscience des liens entre alimentation et santé. Mais en la matière, le marketing prend le pas sur l’information. Face à la multiplication de slogans simplistes et autres fausses promesses, les consommateuurs s'interrogent. 

S’ajoute aussi la dimension agricole, avec une demande citoyenne croissante pour des modes de productions durables et plus respectueux de l’homme et de son environnement.

Sur toutes ces thématiques, la CLCV offre un éclairage accessible et crédible. En effet, l’alimentation a beau faire partie de notre quotidien, les débats et les interrogations autour de nos assiettes se multiplient.

Pour approndir toutes ces questions, n'hésitez pas à visiter notre site dédié Le Point sur la Table.

Choisir une rubrique :
L’entreprise Greenyard procède au retrait et au rappel de légumes surgelés produits entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018 dans un de ses sites en Hongrie. La cause : une contamination à la Listeria monocytogenes.
Le Conseil national de la consommation a émis des recommandations pour améliorer la procédure de retrait-rappel des produits de consommation courante présentant des risques pour la santé et la sécurité des personnes.
C’est mardi, que les discussions sur le projet de loi Agriculture et Alimentation ont débuté à l’Assemblée nationale. Alors que les États généraux de l’alimentation (EGA), avaient abouti à de nombreuses recommandations pour une alimentation saine et durable pour tous, le projet de loi est relativement pauvre à ce sujet.
Le candidat Emmanuel Macron s’était engagé à interdire le glyphosate en France d’ici 2020… Mais il n’y a aucune mesure dans ce sens dans la loi Agriculture et Alimentation ! Face au rétropédalage du gouvernement, une pétition a été lancée pour que cet engagement soit tenu.
Dans un contexte où les problèmes sanitaires sont au cœur des débats, une affaire de plus a alerté les consommateurs. Le 13 février, la coopérative Cooperl a procédé au rappel de tous les lots de jambon produits entre le 16 et le 26 janvier 2018 soit plusieurs milliers de produits. Les mesures de retrait et d'information du consommateur ont-elles bien…
La société Cooperl a retiré plus de 70 lots fabriqués entre le 16 et le 26 janvier 2018 et commercialisés dans plusieurs enseignes. Ces lots contiennent potentiellement des souches de bactéries Listeria pouvant entrainer des intoxications et la listériose.
Revenir en haut top