arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Alimentation

Alimentation

Confrontés à l’érosion de leur pouvoir d’achat, les consommateurs sont particulièrement attentifs aux prix alimentaires. 

Avec le développement de l’obésité, nous prenons conscience des liens entre alimentation et santé. Mais en la matière, le marketing prend le pas sur l’information. Face à la multiplication de slogans simplistes et autres fausses promesses, les consommateuurs s'interrogent. 

S’ajoute aussi la dimension agricole, avec une demande citoyenne croissante pour des modes de productions durables et plus respectueux de l’homme et de son environnement.

Sur toutes ces thématiques, la CLCV offre un éclairage accessible et crédible. En effet, l’alimentation a beau faire partie de notre quotidien, les débats et les interrogations autour de nos assiettes se multiplient.

Pour approndir toutes ces questions, n'hésitez pas à visiter notre site dédié Le Point sur la Table.

Choisir une rubrique :
La 4ème enquête « Obepi-Roche » confirme l’augmentation du surpoids et de l’obésité en France. En 2009 14.5% des français sont obèses, contre 8.2 % il y a 12 ans et 12.4 % en 2006. Aujourd’hui, près d’une adulte sur deux est en surpoids ou obèse.
Le Haut Conseil des biotechnologies vient de publier une recommandation sur l’étiquetage « sans OGM ». Il s’agit d’une avancée importante pour de nombreux consommateurs qui souhaitent pouvoir distinguer les aliments produits « avec » ou « sans » OGM, un choix enfin reconnu par la loi depuis 2008.
La CLCV mène régulièrement des enquêtes sur les prix et l’étiquetage des produits dans la grande distribution. Nos adhérents réalisent à titre bénévole des relevés dans les rayons, un travail qui consiste à collecter des informations objectives réputées accessibles à tous les consommateurs (prix au kilo, listes d’ingrédients, formats d’emballage…).
En application de l’accord passé avec l’Etat, les différents syndicats professionnels s’étaient engagés, pour la restauration traditionnelle, à répercuter intégralement la baisse de la TVA soit un baisse de 11.8% sur au moins 7 produits choisis parmi une liste de 10.C’est malheureusement loin d’être le cas comme le révèle l’enquête réalisée par la CLCV dans 26 départements.
Cette enquête, qui porte sur plus de 1000 prix, permet de mesurer la part des importations dans l’offre de fruits et légumes. Il apparaît que, même au cœur de l’été et alors que les conditions climatiques ont été globalement favorables, les produits importés ont représenté une part non négligeable de l’offre.
Suite aux augmentations de prix de 2007, la CLCV a mis en place une veille trimestrielle sur les prix de 25 produits alimentaires. Notre dernier relevé montre qu’ils sont, entre janvier et avril 2009, en légère augmentation (+0.2%).
Revenir en haut top