arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Alimentation

Alimentation

Confrontés à l’érosion de leur pouvoir d’achat, les consommateurs sont particulièrement attentifs aux prix alimentaires. 

Avec le développement de l’obésité, nous prenons conscience des liens entre alimentation et santé. Mais en la matière, le marketing prend le pas sur l’information. Face à la multiplication de slogans simplistes et autres fausses promesses, les consommateuurs s'interrogent. 

S’ajoute aussi la dimension agricole, avec une demande citoyenne croissante pour des modes de productions durables et plus respectueux de l’homme et de son environnement.

Sur toutes ces thématiques, la CLCV offre un éclairage accessible et crédible. En effet, l’alimentation a beau faire partie de notre quotidien, les débats et les interrogations autour de nos assiettes se multiplient.

Pour approndir toutes ces questions, n'hésitez pas à visiter notre site dédié Le Point sur la Table.

Choisir une rubrique :
Les relevés de prix de la CLCV sur les produits alimentaires de marque nationale montrent une augmentation de +2.7 % entre janvier et avril 2011.
Les consommateurs sont à juste titres inquiets suite à l’hospitalisation de sept jeunes enfants victimes d’une intoxication alimentaire grave probablement due à la consommation de steak hachés porteurs de la bactérie Escherichia Coli (E. Coli).
Tenir compte de la durée de conservation des aliments est indispensable pour éviter le gaspillage.
Bien manger pour son plaisir et sa santé, le tout sans trop dépenser... pas facile au quotidien, d’autant que les prix des produits alimentaires flambent régulièrement. Face à une offre pléthorique et un marketing pas toujours responsable, les consommateurs sont de plus en plus en demande d’une information fiable, indépendante et pratique sur l’alimentation.
Les députés européens soutiennent le principe d’un étiquetage nutritionnel obligatoire mais ont écarté l’idée d’un code couleur alertant sur des niveaux excessif de sel, de sucre ou de matières grasses.
Face à l’augmentation des cours des matières premières, la FNSEA propose d’indexer les prix alimentaires sur les prix agricoles, une suggestion qui semble susciter l’intérêt des pouvoirs publics. Pour la CLCV, cette indexation revient à faire passer les consommateurs à la caisse et à reporter sur les ménages tout le poids de la flambée des prix agricoles. Les professionnels ont…
Revenir en haut top