arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

La 4G ça sert à quoi ?

mercredi, 06 novembre 2013 15:22 Lu 12169 fois Dernière modification le mercredi, 06 novembre 2013 17:15

La 4G ça sert à quoi ?

Quelques conseils avant de souscrire à cette nouvelle offre qui fait actuellement l’objet de vastes campagnes de pub.

Les trois principaux opérateurs de téléphonie mobile nous annoncent à grand renfort de publicité que la 4G (4ème génération) est arrivée, mais la 4G, c’est quoi ?

Il s’agit tout simplement de l’Internet accessible depuis votre mobile comme le savent déjà les nombreux possesseurs de Smartphones qui utilisent la 3G et/ou la 3G+. Il est aujourd’hui possible depuis son téléphone de naviguer sur Internet, d’envoyer des mails, de regarder la TV et de profiter d’une multitude d’applications.
   

Promesses

Avec la 4G, les opérateurs nous promettent une vitesse Internet beaucoup plus importante. Les publicités n’hésitent pas à nous vanter une vitesse internet jusqu’à 100 Mbits/s ou un débit théorique jusqu’à 10 fois plus rapide que celui de la 3G+.

Mais sur les débits, le consommateur risque d’être déçu. En effet, les débits mis en avant sont des débits maximum théoriques, des débits atteignables dans des conditions idéales de laboratoire qui  n’existent pratiquement jamais dans les faits. Par ailleurs, la 4G n’est pas disponible partout. Avant de souscrire il faut donc vérifier les cartes de couverture des opérateurs en prenant soin de distinguer ce qui est déjà couvert de ce qui le sera seulement dans quelques mois.

Budget plus élevé

Surtout, passer à la 4G impliquera une augmentation de votre budget de téléphonie mobile. En effet, seuls les Smartphones récents sont compatibles 4G, il vous faudra donc probablement changer de téléphone même si le vôtre fonctionne toujours bien.

Par ailleurs, le forfait 4G est plus cher que le forfait 3G actuel et la concurrence sur les prix semble jusqu’ici plutôt faible. Un forfait 4G sans téléphone incluant appels et SMS (2 à 3Go) coûtera environ 10 € de plus par mois que son équivalent en 3G.

Enfin, avec la 4G, le risque est réel de prendre goût à des usages gourmands en données et donc d’atteindre plus vite le plafond prévu par votre forfait (fixé en Go). Une fois la limite atteinte, la vitesse chute et les mêmes usages ne sont plus possible jusqu’à la fin du mois sauf à acheter auprès de votre opérateur des recharges.     

Avant de céder à la tentation de la 4G il faut se poser une question très simple : l’usage que vous avez de votre mobile nécessite-t-il d’investir dans un nouveau téléphone avec un accès Internet plus rapide ?  

Revenir en haut top