arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

  Dans un contexte de baisse importante du pouvoir d’achat, la CLCV dit stop à l’augmentation des taxes sur les carburants et demande une réelle redistribution pour soutenir les ménages vers la transition écologique.
La CLCV invite les consommateurs et usagers de l’eau et de l’assainissement collectif et non collectif à répondre à la consultation organisée par les agences de l’eau jusqu'au 18 juin 2015 sur les priorités des nouveaux plans de gestion portant sur l’eau, les risques d’inondation et le milieu marin.
Si les propositions de la ministre sont intéressantes, elles demandent à être précisées dans le futur projet de loi, avec un budget en conséquence.
L’énergie est une question particulièrement sensible, et qui le restera, avec notamment le renchérissement des prix et la raréfaction des énergies fossiles. Par ailleurs, les enjeux climatiques et la prise de conscience environnementale induisent des changements majeurs dans les modes de vie et de développement.
 La croissance a besoin du pouvoir d’achat des consommateurs. Si la situation des finances publiques n’autorise pas de nouvelles dépenses publiques, elle ne doit pas condamner pour autant à l’inaction.
Chaque commune doit établir un zonage d’assainissement des eaux usées qui détermine les parties de leur territoire desservies par un réseau public d’assainissement collectif, et celles qui relèvent de l’assainissement non collectif. Ce zonage doit faire l’objet d’une enquête publique avant son adoption. Les communes, via le service public d’assainissement non collectif (SPANC) mis en place, doivent assurer le contrôle…
Revenir en haut top