arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Fard à joues, ombre à paupières, brillant à lèvres… Que vaut le maquillage destiné aux plus petits ? Respectent-ils leur santé ? La CLCV a enquêté.
A l'occasion de la journée mondiale de l'eau la CLCV dévoile les résultats de son enquête sur les factures d'eau des Français.  
La CLCV a décidé de lancer une pétition pour obtenir l'instauration, dans tous les salons de coiffure, d’un forfait « shampoing – coupe – séchage/coiffage » tarifé uniquement en fonction du travail fourni, du temps passé et des produits utilisés.
Un affichage extérieur des prestations et des prix doit permettre de savoir à l’avance le montant de sa facture mais également de pouvoir assurer une comparaison entre les différents professionnels afin de pouvoir choisir. Et c’est bien sur la notion de comparabilité des tarifs que nos enquêteurs se sont heurtés.
L’obligation pour les coiffeurs d’afficher le prix de leurs prestations n’est pas suivie à 100 % par de nombreux salon de coiffure  
Notre enquête relève une surfacturation fréquente des tarifs femme par rapport aux tarifs homme, y compris sur des actes de coiffure similaires.  
Revenir en haut top