arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

L’Etat défend plus son intérêt que celui du consommateur.
La CLCV avait demandé aux députés et au ministre Benoît Hamon d'abroger une disposition du projet de loi consommation. C'est chose faite.
Le gouvernement a annoncé une hausse des tarifs de l'électricité de 5 % en août et 5 % l'année prochaine. Une décision injuste et préjudiciable pour le pouvoir d'achat.
La CLCV votera contre le projet du comité de Perthuis parce qu'il rompt l'équité entre les ménages et les entreprises.
Si les agences immobilières respectent en grande majorité l'obligation d'affichage de la performance énergétique des logements, sur Internet, ce n'est pas le cas.
Le Conseil constitutionnel a invalidé la loi relative au bonus malus énergie. Pour la CLCV, la mise en place d'une tarification vertueuse implique déjà de revenir à un principe simple, celui de la suppression de la part fixe. Et aussi de lancer un plan d'aide ambitieux pour l'isolation des logements.
Revenir en haut top