arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

L’Observatoire de l’Inclusion Bancaire assure un suivi des engagements pris par les banques en faveur des personnes en situation de fragilité financière. Suite à sa dernière réunion, le Gouverneur de la Banque de France a publié les dernières statistiques. 
En France, le gaspillage alimentaire représente en moyenne 30 kg par habitant/an, dont 7 kg d’aliments encore emballés ! 243 foyers ont participé à une opération anti-gaspillage menée par 3 associations de consommateurs, CSF (Confédération Syndicale des Familles) Bayonne, Familles Rurales Normandie, CLCV (Consommation, Logement, Cadre de Vie) Hauts-deFrance et Bretagne, en partenariat avec l’ADEME.
Moins 30 % en 3 ans de baisse sur le budget de la Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF), dont moins 13,4 % pour 2020. Les associations de consommateurs sont sacrifiées. Nous ne pouvons pas accepter de voir les moyens de la DGCCRF supporter une telle coupe budgétaire année après année.
Le volet épargne de la loi PACTE entre en vigueur demain. Il comporte des mesures fiscales positives pour le pouvoir d’achat, une clarification de l’offre et une libéralisation du secteur, susceptible d’introduire une concurrence et de faire baisser les frais. Outre la question fiscale, il faut en effet noter que l’on pourra choisir, sous contrainte il est vrai, la sortie…
À l’heure où les sénateurs examinent le retrait, dans le projet de loi économie circulaire, du projet de consigne pour recyclage sur les bouteilles plastique défendu par les industriels de la boisson, les critiques adressées à cette mesure sont, pour nous, la conséquence d’une concertation complètement manquée par le ministère au cours du premier semestre. On notera par exemple que…
À l’heure où les sénateurs examinent le retrait, dans le projet de loi économie circulaire, du projet de consigne pour recyclage sur les bouteilles en plastique défendu par les industriels de la boisson, les critiques adressées à cette mesure sont, pour nous, la conséquence d’une concertation complètement manquée par le ministère au cours du premier semestre. On notera par exemple…
Revenir en haut top