arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

En application de l’accord passé avec l’Etat, les différents syndicats professionnels s’étaient engagés, pour la restauration traditionnelle, à répercuter intégralement la baisse de la TVA soit un baisse de 11.8% sur au moins 7 produits choisis parmi une liste de 10.C’est malheureusement loin d’être le cas comme le révèle l’enquête réalisée par la CLCV dans 26 départements.
Cette enquête, qui porte sur plus de 1000 prix, permet de mesurer la part des importations dans l’offre de fruits et légumes. Il apparaît que, même au cœur de l’été et alors que les conditions climatiques ont été globalement favorables, les produits importés ont représenté une part non négligeable de l’offre.
Suite aux augmentations de prix de 2007, la CLCV a mis en place une veille trimestrielle sur les prix de 25 produits alimentaires. Notre dernier relevé montre qu’ils sont, entre janvier et avril 2009, en légère augmentation (+0.2%).
Agriculteurs et distributeurs doivent tirer les leçons du conflit qui les opposent : il faut garantir la transparence sur les prix et les marges !
Depuis quelques années, la part des produits « low cost » dans les achats alimentaires des français ne cesse de se développer.
Les restaurateurs viennent d'obtenir une baisse significative de la TVA de 19,6% à 5,5%, et ils en sont très contents. Cette mesure ne peut que satisfaire les consommateurs à condition bien sûr qu'elle leur profite.
Revenir en haut top