arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Le Parlement européen sollicite l'avis des consommateurs.
Le manque d'oeufs en Europe et les tensions actuelles sur les prix sont dus à un retard dans la mise aux normes des élevages dont la date butoir est pourtant connue depuis 12 ans.
La CLCV s’oppose à l’utilisation des protéines animales transformées dans les élevages.
Début octobre 2011, le gouvernement a adopté un décret fixant des exigences minimales sur la qualité nutritionnelle des repas en restauration scolaire. Une mesure que la CLCV appelait de ses vœux depuis de nombreuses années.
Les députés européens soutiennent le principe d’un étiquetage nutritionnel obligatoire mais ont écarté l’idée d’un code couleur alertant sur des niveaux excessif de sel, de sucre ou de matières grasses.
Revenir en haut top