arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

100 personnalités, dont la présidente de la CLCV, répondent à cette question dans un ouvrage collectif à découvrir en ligne.
Une loi renforce les obligations des banques et assurances pour identifier les bénéficiaires des comptes dormants.
A compter du 1er septembre 2014, il ne sera plus possible de payer plus de 300 euros en liquide par jour pour régler son loyer, ses impôts et autres taxes.
La CLCV a toujours contesté la création d’un tel fichier présenté comme un remède au surendettement et continuera de défendre ses positions.
Les commissions d’intervention facturées en cas d’irrégularité de fonctionnement sur le compte bancaire seront plafonnées.
Revenir en haut top