arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Certificats d’économies d’énergie

jeudi, 14 juin 2012 18:35 Dernière modification le mardi, 05 août 2014 15:09
Certificats d’économies d’énergie

Est-il possible de les monnayer ?

Isolation des combles, des toitures, des murs ou d’un plancher, installation de fenêtre ou double-fenêtre avec vitrage isolant, chauffe-eau solaire, pompe à chaleur de type eau-eau ou air-eau, chaudière à condensation ou à basse température, etc, une longue liste de travaux ouvre actuellement droit à des certificats d’économie d’énergie (C2E). Virtuels, ils n’en ont pas moins une réelle valeur économique que vous pouvez monnayer.

Pour remplir leur obligation certaines entreprises (distributeurs de fioul domestiques, vendeurs de carburant automobile) peuvent inciter leurs clients consommateurs à investir dans des équipements économes en énergie. Cette incitation doit avoir lieu avant la réalisation des travaux et peut prendre diverses formes : aide au financement, accompagnement technique…

Ainsi, Leclerc et Auchan proposent à leurs clients de monter un dossier travaux sur leur site et leur délivrent, en contrepartie, des bons d’achat. Pour en bénéficier, il faut s’inscrire sur les sites internet dédiés qu’ils ont mis en place, avant de signer tout devis. Il est même conseillé d’en faire faire plusieurs. Vous pouvez simuler le montant de la prime : de 580 € chez Auchan à 598 € chez Leclerc pour l’isolation de 100 m2 de combles dans une maison ancienne, par exemple. Une fois que vous avez créé votre dossier sur le site, vous sélectionnez vos travaux : pour les faire valider, vous devrez envoyer par courrier l’attestation de fin de travaux signée par vous et par l’entreprise qui les a réalisés ainsi que les copies des factures. En échange, vous recevrez vos bons d’achat.

Dans le même esprit, chez Total on vous propose des chèques fioul, chez Primagaz, une réduction sur la prochaine facture de gaz (à condition d’être déjà client) ou une réduction sur la facture de l’artisan partenaire. EDF ou GDF vous mettent, quant à eux, en relation avec des artisans partenaires et vous proposent des conseils et des prêts bonifiés.

Quelle que soit l’option choisie, c’est vous qui devez décider si vous préférez bénéficier des dispositifs détaillés ci-dessus, ou demander à l’artisan auquel vous faites appel une ristourne sur le devis. Méfiez-vous des petites mentions sur les devis indiquant que « vous cédez vos droits aux C2E ». Ils ont une valeur dont vous pouvez tirer profit, vous l’aurez compris. Un avantage qui peut être cumulé avec d’autres aides : éco prêt à taux zéro, crédit d’impôt…

Revenir en haut top