arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Commerce éthique et équitable, les écueils à éviter

lundi, 16 juin 2008 04:00 Dernière modification le lundi, 17 juin 2013 14:43
Commerce éthique et équitable, les écueils à éviter

Le développement du commerce éthique et du commerce équitable ne relève pas d'une simple démarche de générosité ou de morale. Il est l'expression de la mise en œuvre de principes généraux de solidarité, de droits et d'obligations, de reconnaissance des savoirs réciproques , de démocratie participative. Il remet en cause les modes de production, de distribution et de consommation et suppose pour être bien perçu par les consommateurs qu'un certain nombre de conditions soient réunies.

S'engager dans une démarche globale

S'il faut être pragmatique, intégrer toutes les contraintes qui pèsent sur les conditions de production, il serait dangereux, du point de vue du développement durable, de ne privilégier qu'un type de critères. Si nous soutenons la démarche du commerce éthique, le fait de mettre en avant le seul critère social est insuffisant. Les produits mis sur le marché doivent aussi satisfaire les consommateurs (qualité, utilité, sécurité..) faute de quoi ils ne les achèteront pas. En outre s'il s'avère que les conditions de production contribuent à dégrader l'environnement, leur image en sera forcément ternie. Les différents critères doivent bien entendu être pondérés en fonction des réalités , mais ils peuvent et doivent être développés simultanément. 
En outre, si la priorité est probablement, dans le soutien aux populations des pays en voie de développement, et à leur propre production, il ne faudrait pas oublier d'appliquer ces critères " éthique " et " équitable " aux productions des pays industrialisés. 
Que penser par exemple, des modes de production agricole qui mettent sur le marché des produits d'une qualité médiocre, détruisant l'environnement, exportés à bas prix et pouvant déstabiliser d'autres marchés, et n'assurant même pas de revenus suffisants aux producteurs. Et que dire des produits industriels ou des équipements considérés vétustes ou dangereux, des produits ou médicaments périmés mais exportés dans les pays aux réglementations moins élaborées. 

Enfin, la question de nos habitudes de consommation doit également être abordée. Ainsi, dans les pays occidentaux, de plus en plus d'experts expliquent que la santé publique est mise en cause par une consommation excessive de certains produits, tels que la viande, qui est par ailleurs souvent produite dans des conditions contraires aux principes de développement durable.

Une vraie démarche de co-production

Nous considérons qu'il est essentiel que le développement du marché du commerce équitable et du commerce éthique dans les pays occidentaux ne se fasse pas en imposant nos modèles, nos conceptions, et notre vision des choses dans les pays du sud. Les démarches de commerce équitable et de commerce éthique sont des démarches de dialogue, et c'est avec les producteurs, mais aussi, c'est essentiel, avec les consommateurs de ces pays partenaires que doivent se construire ces nouvelles formes de relations commerciales. C'est la condition indispensable pour qu'ils adhèrent au concept de commerce éthique et équitable et que la consommation éco-citoyenne se développe.

Revenir en haut top