Imprimer cette page
Retour

Manger plus sain !

jeudi, 12 mars 2015 17:28
Manger plus sain !

Le 15 mars 2015, dans le cadre de la Journée mondiale des droits des consommateurs, la CLCV se mobilise en faveur d'une alimentation saine : un réel enjeu pour notre santé à tous.  

En effet, une alimentation trop grasse, trop sucrée, trop salée provoque une multitude de maladies et représente le premier facteur de risque de décès dans le monde. En France par exemple, environ une personne sur 8 est obèse et 40 % de la population est en surpoids (y compris obèse). Même si les taux d’obésité et de surpoids ne sont pas parmi les plus élevés du monde, il est impératif que les consommateurs prennent conscience de la nécessité d’une alimentation équilibrée.

Face à cet enjeu, la CLCV mobilise l’ensemble de son réseau afin d’informer les consommateurs. Au programme : des animations ludiques consacrées notamment à la mise en garde contre une consommation excessive de sucre, à la nécessité de pratiquer une activité physique, à l’explication des étiquettes alimentaires et des informations nutritionnelles figurant sur les emballages, etc.

La CLCV profite de cette Journée mondiale pour soutenir les recommandations énoncées par Consumers International (notre fédération mondiale, organisatrice de cette Journée) pour la protection et la promotion d’une alimentation saine afin que chaque pays définisse, promeuve et protège une alimentation équilibrée et des aliments sains. Nous sommes en faveur également, comme de nombreuses autres parties prenantes, de la mise en place d’une Convention mondiale à partir de ces recommandations.

En particulier, nous militons pour une information nutritionnelle beaucoup plus accessible et compréhensible par les consommateurs que l’actuel tableau nutritionnel. D’après des études menées, nous sommes convaincus que la mise en place d’un système de notation par couleurs est une forme plus appropriée pour aider, enfin, les consommateurs à interpréter facilement la valeur nutritionnelle des produits emballés.

Au moment où l'Organisation mondiale de la santé appelle à réduire les apports de sucres ajoutés à un maximum de 10 % de l'apport énergétique quotidien, nous considérons qu’il est tout à fait inacceptable que les sodas figurent toujours dans les menus enfants des fast-foods et pire encore, que certains rendent ces boissons accessibles en libre-service pour tous. Ce mode de consommation n’incite pas à la modération et habitue le consommateur au goût sucré. C’est d’autant plus critiquable que certains fast-foods qui ont mis en place ces libres-services, ont signé des « chartes d'engagements volontaires de progrès nutritionnels » élaborées par le Programme National Nutrition Santé.