arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Toit et Joie : les locataires ont gagné !

mercredi, 04 février 2015 11:40
Toit et Joie : les locataires ont gagné !

Après un an de procédure, le tribunal d’instance de Villejuif (94) a rendu son jugement dans le conflit qui oppose 74 locataires et la CLCV à la SA HLM Toit et Joie.

Le cauchemar n’est pas tout à fait fini pour les locataires de la résidence Toit et Joie à Fresnes (Val-de-Marne), car les travaux de réhabilitation qu’ils subissent depuis 2 ans et demi ne sont pas terminés et devraient encore durer une bonne année.

Un programme ambitieux

Pour mémoire, le programme de réhabilitation de cette résidence de 251 logements HLM était particulièrement ambitieux… mais aussi irréaliste en milieu occupé : isolation des façades, suppression des balcons pour agrandir les salons, remise aux normes de l’électricité, suppression du gaz, changement du système de chauffage collectif et des radiateurs, remplacement de la baignoire par la douche pour les locataires qui le souhaitaient, remplacement des éviers, suppression des demi-étages et adaptation des ascenseurs, construction de 8 maisons sur le toit, aménagement des espaces extérieurs, adaptation de logements pour handicapés, etc.

Désagréments et malfaçons

Si les résidents ont craqué, ce n’est pas seulement à cause de l’ampleur des travaux qu’ils ont dû supporter au quotidien, c’est surtout parce que les malfaçons et désagrément subis se sont accumulés : nouveaux radiateurs installés au milieu des murs empêchant les locataires de remettre leurs meubles, tuyaux de chauffage fixés sur les portes de placard, indemnité de 150 € insuffisante pour changer de cuisinière, inondations de logements parce que le toit de l’immeuble a été percé sans être bâché, double vitrage installé pas aux normes, etc.

Préjudice reconnu

Excédés, 74 locataires ont assigné en justice, avec la CLCV, le bailleur social Toit et Joie le 11 décembre 2013. Leur préjudice a enfin été reconnu par le tribunal d’instance de Villejuif le 22 janvier 2015.

Ainsi, les loyers des locataires sont diminués de moitié à compter du 15 janvier 2015 et jusqu’au parfait achèvement des travaux ; chaque locataire percevra en outre de 2 000 € à 4 500 € de dommages et intérêts en foncton des préjudices subis.

Une belle victoire face à un bailleur social peu réceptif aux doléances de ses locataires !

Revenir en haut top