arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Environnement, santé... L' huile de palme fait grincer des dents

04/01/2019 Lu 1298 fois Dernière modification le 04/01/2019

 Environnement, santé... L' huile de palme  fait grincer des dents

L’huile de palme s’est forgée une mauvaise réputation et ses palmiers ne font pas rêver. Pour produire de l’huile de palme, les producteurs détruisent les forêts tropicales. La Malaisie et l’Indonésie concentrent 85% de la production mondiale et perdent, au cours des ans, leurs forêts et avec elles la biodiversité extrêmement riche qu’elles abritent.

 

Un impact environnemental catastrophique

La pratique du brûlis par les producteurs, c’est-à-dire brûler les forêts pour déboiser et planter du palmier à huile, dégage du CO2 qui participe à l’effet de serre. Il faut savoir que la forêt stocke du carbone (elle absorbe du CO2 et rejette de l’O2). Les forêts tropicales, parce qu’elles sont très denses, stockent beaucoup de carbone. En déforestant, le carbone est relâché sous forme de gaz à effet de serre.

La déforestation  a également un impact sur de nombreuses espèces animales car elle détruit leur habitat naturel. L’orang outan de Bornéo est ainsi en menace d’extinction. 

Déplacement et exploitation des populations locales

Du point de vue social, les populations locales sont également menacées par la déforestation car elles sont expulsées de leurs terres pour planter des palmiers à huile. Les conflits fonciers opposant les autochtones aux géants de la filière huile de palme sont nombreux, inégaux, et font de la filière, un exemple de violation d’un grand nombre de droits de l’Homme. Amnesty international a alerté notamment sur le travail d’enfant et le travail forcé dans des exploitations indonésiennes, appartenant à Wilmar International, premier producteur d’huile de palme.

Santé, l’huile de palme est pointée du doigt

Riche en acide gras saturés près de 45% (contre 7% pour l’huile de colza), il faut éviter de consommer régulièrement de l’huile de palme car l’acide gras palmitique favorise le dépôt de plaques sur la paroi interne des artères.

Alors pourquoi l’utiliser encore ?

L’huile de palme paraît presque irremplaçable pour l’industriel. C’est l’huile la moins chère sur le marché. En novembre 2018, la tonne coûte autour de 475 euros contre 621 euros pour l’huile de tournesol.
Elle a des propriétés physiques très intéressantes. C’est une huile stable qui résiste à des hautes températures et à l’oxydation. Elle est solide à température ambiante ce qui est pratique pour le transport. Enfin, elle n’a ni goût ni odeur. Elle peut donc s’intégrer dans tous produits.

 

Crédit photo : licence cc-by-2.0.

Revenir en haut top