arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Bienvenue au Club

lundi, 22 avril 2013 11:51 Lu 2185 fois Dernière modification le lundi, 22 avril 2013 18:15

Bienvenue au Club

Les résultats de l’enquête profils


Tout d’abord, un grand merci à tous ceux qui ont fait l’effort de remplir notre questionnaire destiné à établir des profils pour permettre à chacun de s’engager en fonction de sa marge de progression. Nous avons reçu 275 réponses parmi plus de 700 participants inscrits.

Plus de 90 % des 275 participants les plus rapides ont complété le questionnaire en entier.

Principaux enseignements : il est à noter un fort enthousiasme du groupe pour la protection de l’environnement. En effet, à la première question, vous êtes 68 % à prendre en compte l’environnement dans votre vie quotidienne.

Concernant  les modes de consommation et d’utilisation des appareils électroménagers,  l’enquête montre que l’utilisation de machines à laver le linge et la vaisselle est faite de façon raisonnée. En effet, vous êtes 58 % à posséder un lave-vaisselle et en grande majorité vous ne l’utilisez qu’une fois plein tous les 2 jours ; de même, vous êtes 94 % à posséder un lave-linge, mais à la grande surprise, la moitié n’a pas de touche « éco » sur leur machine à laver le linge, ce qui les empêche d’utiliser ce programme.

Les réfrigérateurs quant à eux se trouvent dans 98,5 % des cuisines, mais leur utilisation fait l’objet de moins d’attention : vous êtes 18 % à laisser, plus d’une fois, leur porte ouverte longtemps, vous n’êtes qu’un sur deux à contrôler la température intérieure de l’appareil. Par ailleurs, vous êtes 61 % à ne le dégivrer qu’une fois par an, et surtout, 62 % à ne l’avoir jamais arrêté avant de partir en vacances.

Il est intéressant aussi de souligner que la grande majorité d’entre vous (plus de 90 %) ne sait pas faire la différence entre lampe fluo compacte ou une à incandescence et que 20 % ne savent pas quel type de téléviseur ils ont acheté (LDC, LED, plasma….) et si ces derniers sont énergivores ou non.

Pour le mode de transport, nous constatons que la plupart  (77,91 %) préfèrent se déplacer en voiture. Sans surprise, 56 % l’utilisent pour aller faire leurs courses et 60% ne pratiquent jamais le covoiturage.

Sur les économies d’eau, vous n’êtes que 63 % à avoir installé des chasses d’eau à double débit.

Ensuite, concernant vos habitudes d’achat, vos efforts pour devenir des éco consommateurs sont bien réels : vous êtes ainsi 94 % à utiliser un panier ou un cabas pour les courses, 83 % à éviter le suremballage des produits alimentaires. La plupart d’entre vous ont  reconnu les logos relatifs aux labels environnementaux. Enfin, vous êtes un sur deux à acheter ponctuellement dans des dépôts-vente, les magasins de seconde main ou d’occasion sur Internet.

Mais des marges de progression sont évidemment envisageables dans tous les domaines.

Au vu de ces résultats, trois grandes classes de consommateurs sont ressorties  du questionnaire :

Vous êtes  un(e) éco-consommateur (trice) averti :

Vous avez déjà entrepris des démarches en faveur de votre planète et vous connaissez les principaux gestes à réaliser. Naturellement, vous réfléchissez sur les conséquences environnementales et sociales de vos actes d'achat et de votre comportement au quotidien. Votre niveau d’information général en matière d’éco consommation est très satisfaisant mais pour devenir un éco-consommateur engagé,  il vous reste encore certaines pistes de progression notamment en :

  • Continuant d’encourager les bonnes pratiques de consommation, en dénonçant les mauvaises et en boycottant par exemple certains produits…
  • Informant les autres (votre entourage, vos collègues) sur la fabrication très polluante de certains produits, sur les pratiques d’industriels peu scrupuleux, ou ceux qui ne respectent pas les règles de l’Organisation internationale du travail en utilisant par exemple les forums sur Internet…
  • Impliquant et en sensibilisant les autres afin de les encourager à changer leurs habitudes de consommation,
  • Soutenant les campagnes d’information ou de sensibilisation, signer les documents adressés aux enseignes, magasins, pouvoirs publics, les pétitions…
  • Interpellant les magasins, en utilisant par exemple leurs boîtes à suggestions pour trouver des produits éco-labellisés, ou en interrogeant les vendeurs sur l'origine des produits et leurs conditions de fabrication…

Vous êtes un(e) éco-consommateur (trice) sensibilisé (e) :

Vous êtes sensible aux problèmes de votre environnement et vous essayez de participer activement à l’amélioration des choses. Seulement, pour devenir un éco-consommateur averti, il est important d’améliorer vos connaissances pour progresser notamment  en matière d’éco consommation et de commerce équitable.

Ainsi, vos pistes de progression seront :

  • Améliorer vos connaissances générales et notamment apprendre à reconnaitre les étiquettes dans la jungle des labels,
  • Chercher la provenance des produits, s’informer sur les conditions de travail dans lesquelles ont été fabriqués les produits.…
  • Développer tous les gestes parfois timidement engagés comme : améliorer le tri de vos déchets, baisser vos consommations de gaz et d’électricité, chercher de nouvelles pistes à explorer en matière d’économies….
  • Se lancer dans la conquête de nouveaux objectifs comme la réalisation de travaux d’économie d’énergie, ou encore s’abonner à une voiture électrique (Autolib à Paris par exemple…)

Vous êtes  un(e) éco-consommateur (trice) démuni (ou passif) :

Pour l’instant vous êtes un éco-consommateur « démuni » mais plein de bonne volonté et qui cherche à s’organiser.  L’Eco-consommation vous en avez entendu parler, mais il vous semble difficile de mettre en place de bonnes pratiques dans votre quotidien. Pour vous, les pistes d’amélioration sont importantes à condition toutefois d’être un peu aidé. Pour devenir un éco consommateur sensibilisé il n’y a qu’un pas.

Ainsi, vos pistes de progression seront :

 

  • Apprendre ce qu’est un produit recyclable, s’avoir ce que l’on entend par fin de vie d’un produit et savoir trier vos déchets.
  • Acheter différemment en intégrant des critères écologiques : par exemple en se posant la question de savoir dans quelles conditions et par qui ce produit a été fabriqué. Est-il fabriqué avec des matières premières renouvelables ? Ce produit a-t-il parcouru des milliers de kilomètres avant d'arriver ici ? Contient-il des produits toxiques ? A-t-il un écolabel ? ou encore le même produit existe-t-il en vrac plutôt qu'avec des emballages ?
  • Se lancer dans les économies d’eau, d’électricité et de gaz……
  • Trouver des pistes d’amélioration pour vos déplacements.

 


Merci de bien vouloir choisir dans le formulaire ci dessous un geste pour le mois d’avril et de le mettre en place dans vos habitudes quotidiennes.


 

 


 

Revenir en haut top