arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Et si vous faisiez vos produits ménagers vous-même 

05/01/2018 Lu 4718 fois Dernière modification le 05/01/2018

Et si vous faisiez vos produits ménagers vous-même 

Le « fait maison » est à la mode et le rayon des produits ménagers n’y échappe pas. Laissez-vous convaincre.

Les arguments sont en effet assez nombreux pour nous inciter à repenser notre utilisation de produits censés préserver l’hygiène de nos intérieurs :

  • Faire des économies. Les ingrédients à la base de vos futures recettes sont simples (voir liste ci-dessous), se trouvent partout et sont pour la plupart très économiques (par exemple, un litre de vinaigre blanc est vendu moins d’un euro). Ainsi, la plupart de vos produits nettoyants « maison » ne vous reviendront qu’à quelques dizaines de centimes d’euro le litre. Rien à voir avec les produits que vous trouvez au supermarché.
  • Préserver ma santé. En faisant vos produits vous-même à partir d’ingrédients simples, vous maitrisez leur composition et pouvez, par exemple, les adapter en fonction d’intolérances, d’allergies.
  • Préserver la planète. 50 % des phosphates rejetés dans les eaux françaises proviennent des produits d’entretien des ménages. Ces rejets contribuent significativement à l’asphyxie des eaux des lacs ou rivières avec développement d’algues à la clé, et alourdissent les coûts de traitement des eaux usées en station d’épuration dans les zones sensibles.

Les ingrédients de base

Voici les ingrédients de base dont vous aurez besoin pour concocter vos produits.

Le vinaigre d’alcool appelé également vinaigre blanc ou vinaigre cristal (moins de 1€ le litre). Propriétés : conservateur, dégraissant, désodorisant, détartrant, antiseptique, désinfectant, anti-parasites, antifongique…

Le bicarbonate de soude (1 € 50 à 5 € les 500g). Propriétés : neutralise les acides et donc de nombreuses odeurs, abrasif doux, nettoyant, adoucisseur d’eau

Les cristaux de soude (moins de 2 € les 2 kg). Propriétés : neutralisent les acides, détartrent, dissolvent les matières grasses et détachent. Utiles pour le nettoyage de l’émail (baignoire, cuvette de WC, lavabo…), la lessive, pour adoucir l’eau, déboucher la plomberie, nettoyer les sols, nettoyer en général (contre la graisse)…

Les huiles essentielles (de 5 à 15 € les 10 ml). Propriétés : suivant l’huile choisie, elle peut s’utiliser comme désinfectant, antiseptique, antimicrobien, antibactérien, antifongique. Assainissant, répulsif insectes, odorant. C’est plus cher, mais quelques gouttes suffisent.

Le savon noir (environ 5 € le litre). Propriétés : antiseptique et insecticide, il constitue également un dégraissant  puissant (hotte, four ), et au jardin, les pucerons n’aiment pas !

Le savon de Marseille. Propriétés : antiseptique, il est idéal pour nettoyer le linge et peut ainsi être utilisé pour fabriquer sa propre lessive.

Recette du nettoyant/désinfectant multi-usages

Vous avez rassemblé vos ingrédients de base, il ne vous reste plus qu’à suivre les recettes. Celle qui est présentée est issue du livret Recettes écologiques et économiques pour l’entretien de la maison que vous pouvez télécharger dans son intégralité sur : http://raffa.grandmenage.info. Soyez rassuré, le tout est très simple !

Matériel : bidon opaque de 2 litres, entonnoir, cuillère à soupe (CS), verre.

Ingrédients : bicarbonate (ou borax), vinaigre blanc, HE (huiles essentielles), eau.

Recette :

• 2 CS de bicarbonate de soude.

• 2 l d’eau chaude, mélanger.

• Préparer dans un verre 1 CS de vinaigre blanc et 1 à 3 CS d’un mélange d’HE (composé par exemple d’1 CS de citron, d’1CS de pin et d’1 CS de tea tree et de cannelle).

• Verser dans le bidon

• Bien secouer. Bien secouer à chaque utilisation. Il s’utilise pur sur les surfaces à désinfecter (plan de travail, poubelles, par exemple).


Aérer : irremplaçable !

Faire ses produits écolo permet de limiter différentes pollutions. Cependant, cela ne doit pas remplacer une aération quotidienne de votre logement (10 min par jour, été comme hiver) : le geste de base pour éliminer les très nombreux polluants de l’air intérieur : bactéries, acariens, etc.

Plus d’infos sur le dépliant CLCV: La qualité de l’air intérieur

Revenir en haut top