arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Téléphonie mobile : attention au micropaiement

12/04/2018 Lu 3329 fois Dernière modification le 12/04/2018

Téléphonie mobile : attention au micropaiement

À côté du paiement en ligne par carte bancaire s’est développé un autre système pour régler ses achats, le micropaiement. Un moyen de paiement qui est sujet à de nombreuses fraudes.

Le micropaiement permet d’acheter un contenu ou un service de faible montant : de quelques centimes à une trentaine d’euros. Les professionnels optent pour le micropaiement car les frais qui leur sont facturés pour un paiement par carte bancaire sont trop importants compte tenu de la petite somme à régler.

L’utilisation du micropaiement ne pose pas de difficultés lorsqu’on est en présence d’un consommateur qui, en toute connaissance de cause, accepte d’être facturé pour un service qu’il souhaite obtenir. Mais ce n’est malheureusement pas toujours le cas.

Comment ça marche ?

Ce système de paiement revêt différentes formes. Les plus connues sont :

  • l’appel à un numéro de téléphone surtaxé pour accéder à un service de météo, de renseignements, un jeu, etc. ;
  • l’envoi d’un SMS surtaxé pour accéder au niveau supérieur d’un jeu en ligne, acheter une sonnerie, etc.
  • l’utilisation du service internet + pour réaliser rapidement de petits achats en ligne.

La facturation du service ou de l’achat est portée en « hors forfait » sur votre facture de téléphonie mobile et prélevée en même temps que votre abonnement mensuel. Votre opérateur reversera par la suite le montant au fournisseur du service par exemple.

Les principales arnaques

Les micropaiements sont détournés par des escrocs. Pour ne pas vous faire avoir voici le mode opératoire des principales arnaques qui sévissent actuellement.

  • Le ping-call
    Il consiste à vous téléphoner sous un prétexte quelconque (confirmer un rendez-vous, parler d’un dossier important, etc.) et à raccrocher prématurément. Vous êtes curieux, vous rappelez et tombez sur un message vocal. Il vous invite à appeler un autre numéro qui est bien évidemment surtaxé.

  • L’arnaque du SMS surtaxé
    Vous recevez un SMS vous informant que vous avez gagné à un jeu ou qu’une belle inconnue se languit de vous rencontrer. C’est bidon ! Si vous répondez par SMS préparez-vous à payer une surfacturation.

  • L’arnaque au service internet +
    Attention aux bannières publicitaires qui apparaissent sur votre écran. Elles peuvent cacher la souscription d’un abonnement. Pas besoin d’entrer votre numéro de carte bancaire un clic sur la bannière suffit à valider la transaction. Bien souvent, c’est en recevant la facture de l’opérateur que vous vous en rendrez compte. Il n’y a pas de solution pour identifier les bannières frauduleuses. Il peut s’agir d’une vidéo, d’une publicité à caractère pornographique ou pour un service pour lequel les escrocs inscrivent en petits caractères les indications de prix.

Vos recours

Retournez-vous vers votre opérateur pour obtenir le remboursement de la somme prélevée. C’est lui qui a facturé le service. Nombreux sont ceux qui vous préciseront que ce n’est pas possible car il s’agit de fournisseurs indépendants. Persistez.

Bloquer le micropaiement

Pour bloquer toute possibilité de micropaiement depuis votre abonnement mobile, rendez-vous dans votre espace personnel du site internet de votre opérateur. Chacun a sa propre procédure et il faut parfois être digne de Sherlock Holmes pour trouver où se cache l’option. N’hésitez pas à contacter votre opérateur pour qu’il vous donne la marche à suivre.

Depuis le 1er mars 2018, les opérateurs doivent proposer gratuitement et sans seuil une option permettant de bloquer les communications (appels, SMS/MMS) à destination de certains numéros surtaxés comme les numéros commençant par 089 ou les numéros à 4 chiffres commençant par un 3.

Revenir en haut top