arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Les offres des banques alternatives sont-elles intéressantes ?

mercredi, 17 janvier 2018 11:47 Lu 5185 fois Dernière modification le jeudi, 25 janvier 2018 10:58

Les offres des banques alternatives sont-elles intéressantes ?

Depuis quelques années, se développent au côté des banques « classiques » et des banques en ligne, des offres bancaires alternatives. Elles mettent en avant la simplicité de l’ouverture d’un compte et la souplesse de son fonctionnement.

Précurseur dans ce domaine, le compte Nickel proposé par le réseau des bureaux de tabac affiche aujourd’hui plus de 800 000 clients. Pour 20 euros, le client peut ouvrir en 5 minutes un compte assorti d’une carte à autorisation systématique.

Auprès de Carrefour, il doit débourser 5 euros pour le coffret C ZAM puis 1 euro par mois de frais de tenue de compte. Quant à l’offre N26, proposée par une banque allemande, elle peut exclusivement être souscrite en ligne.

Attention aux frais d’utilisation du compte

Si la souplesse est indéniablement un point fort de ces offres, leur fonctionnement peut générer des frais qui augmentent à mesure de leur utilisation.

Ainsi, le dépôt d’espèces en point compte Nickel vous délestera de 2% du montant de la somme déposée. Le retrait d’espèces auprès des buralistes est facturé 0.50 euro et les retraits en distributeur automatique de billets en France et zone SEPA sont à 1 euro.

La facture pour les clients du compte C ZAM sera également de 1 euro pour les retraits effectués aux distributeurs autres que Carrefour Banque et BNP Paribas.

Chez N26, pour l’offre « compte courant de référence », le client doit effectuer 9 transactions par trimestre au minimum sinon, sur la base des 3 mois précédents, sont facturés 2,90€ par mois. Côté retraits au distributeur, les 5 premiers du mois sont gratuits. Ensuite, il en coûtera 2 euros.

Même système adopté par Orange Bank, lancée le 2 novembre, des frais de 5 euros par mois sont perçus si le client réalise moins de 3 paiements ou retraits par carte ou mobile dans le mois. La plupart des opérations courantes sont, quant à elles, gratuites sauf si vous demandez à la banque de les réaliser (5 euros).

Comparez les offres

Avant de souscrire, vous devez être attentif et comparer les frais mais également le contenu de l’offre. Ces établissements proposent en effet plus ou moins de services (chéquier, assurance, découvert…) et la facture finale dépendra de l’utilisation que vous faites de votre compte.

Certaines banques classiques ont d’ores et déjà réagi à cette concurrence, à l’instar du Crédit Agricole qui a lancé, le 5 décembre dernier, son offre EKO. Elle comprend notamment, pour 2 euros par mois, une carte à autorisation systématique, des alertes SMS, un forfait illimité d’opérations courantes (prélèvements, virements), la possibilité de gérer son compte sur Internet et via l’application Ma Banque ainsi qu’un forfait de 25 retraits hors réseau par an.

 

 Banque : à lire aussi sur Clcv.org :

Enquête banque 2018  - les tarifs bancaires 2018 passés à la loupe

Crédit immobilier : la domiciliation des revenus mieux encadrée

Carte bancaire volée : une décision de justice encourageante

Que penser des offres des néo-banques ?

Utilisation frauduleuse de la carte bancaire

Changement de tarifs, frais… nos experts répondent à vos questions

Crédit immobilier : du nouveau sur l’assurance emprunteur

 

Pour rester informés, abonnez-vous à notre newsletter :

Revenir en haut top