arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Une pétition pour interdire le glyphosate en France

23/05/2018 Lu 2374 fois Dernière modification le 20/06/2018

Une pétition pour interdire le glyphosate en France

Le candidat Emmanuel Macron s’était engagé à interdire le glyphosate en France d’ici 2020… Mais il n’y a aucune mesure dans ce sens dans la loi Agriculture et Alimentation ! Face au rétropédalage du gouvernement, une pétition a été lancée pour que cet engagement soit tenu.

Le glyphosate est un herbicide classé « probablement cancérigène pour l'homme » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Un grand nombre de produits phytosanitaires en contiennent et sont vendus en libre-service aux consommateurs.

Cette substance a été retrouvée dans des produits alimentaires, les eaux et les sols, ce qui accroît l’exposition des consommateurs à ces produits (multi-exposition). En 2015 la CLCV a interpellé les agences sanitaires françaises et européennes et le ministre de l’Agriculture au sujet de cet herbicide. Nous demandions notamment de suspendre sa commercialisation en libre-service pour les usages domestiques.

Une première victoire : interdiction du Roundup

Nous avions été entendus. La même année, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, annonçait l’interdiction de la vente en libre-service dans les jardineries du Roundup, désherbant le plus utilisé dans le monde, qui contient du glyphosate.

Les jardineries ne jouent pas toutes le jeu

Deux ans après, de nombreuses enseignes ne respectent pas l’interdiction. C’est ce qu’a révélé notre enquête réalisée l’année dernière auprès de 158 points de vente de pesticides aux particuliers. 44 % des enseignes étaient en infraction. Il est ainsi possible d’obtenir des produits comme le Roundup, dans les rayons en libre-service.

Interdiction du glyphosate : la grande absente de la loi Agriculture et l’Alimentation

Emmanuel Macron a réitéré son engagement en novembre dernier d’interdire le glyphosate en France d’ici 3 ans. Où est passé cet engament dans le projet sur l’Agriculture et l’Alimentation, discutée depuis hier à l’Assemblée nationale ? En effet, si le texte confirme l’engagement du gouvernement à l’interdit au niveau européen, rien n’est dit au niveau national !

Une pétition commune

Il est essentiel que l’opportunité de l’interdire qu’offre le projet de loi Agriculture et Alimentation ne soit pas un rendez-vous manqué. Une pétition a été lancée pour que le principe de précaution soit respecté et que la France sorte du glyphosate comme annoncé, avec un plan d’accompagnement adapté pour les agriculteurs. Plus de 30 organisations de la société civile, dont la CLCV,  sont cosignataires. 

Signez la pétition

Consommateurs, vous pouvez peser sur l’intégration dans la loi de mesures sur l‘interdiction du glyphosate en France. Faites entendre votre voix en signant la pétition. Elle a déjà reçu plus de 41 000 signatures.

Organisations signataires
Foodwatch, Générations Futures, Greenpeace, FNH, Agir pour l'Environnement, Les Amis de la Terre, Justice Pesticides, LPO, Fédération Artisans du Monde, ATTAC France, UFC-Que Choisir, Confédération Paysanne, Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l'Ouest, Bio Consom’acteurs, Bloom, Réseau Environnement Santé (RES), Terre d'abeilles, Syndicat National d'apiculture, Solidaires, Miramap, Commerce équitable France, Union Nationale de l'Apiculture Française, WeMove.eu, WECF, La Ligue contre le cancer, Alerte des médecins sur les pesticides, Réseau Action Climat, CCFD-Terre-Solidaire, France Nature Environnement, WWF, CLCV


À lire aussi

Pesticides vendus en magasins : 44% des enseignes en infraction
Le glyphosate : un herbicide « probablement cancérigène »
Le Roundup interdit à la vente en libre-service dans les jardineries
Roundup : la pub qui fait mal !

#glyphosate #sante #environnement #alimentation 

 

 

 

Revenir en haut top