arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Voyages en Europe : appels et SMS sans frais supplémentaires !

lundi, 29 mai 2017 11:39 Dernière modification le jeudi, 22 juin 2017 11:58
Voyages en Europe : appels et SMS sans frais supplémentaires !

Depuis le du 15 juin 2017, les consommateurs peuvent utiliser leur mobile (appels, SMS, MMS) sans surcoût. Mais il y reste des limites pour l’usage d’Internet.

Passer un appel, un SMS ou un MMS depuis son mobile depuis un pays européen ne coûte désormais pas plus cher qu’en France. En effet, depuis le 15 juin 2017, les frais d’itinérance (ou roaming) sont supprimés.

Nouvelles règles en Europe

Concrètement, les Européens qui voyagent dans l’un des 28 pays de l’Union européenne, mais aussi en Islande, au Liechtenstein et en Norvège peuvent profiter de leur forfait mobile comme s’ils étaient dans leur pays.

Plusieurs opérateurs, Orange et Free, ont devancé cette échéance et appliquent déjà ces règles en France.

Attention : les appels passés depuis la France vers un mobile ou un numéro fixe en Europe restent facturés hors forfait. Sauf si le correspondant possède un numéro de téléphone français et qu’il est en déplacement en Europe.

Hors UE : toujours des frais d’itinérance

Hors Union européenne, les frais d’itinérance sont toujours d’actualité : prudence donc. Dès l’instant où le téléphone est utilisé à l’étranger mais en dehors de l’Union européenne, les chocs de facturation demeurent un risque très concret pour le consommateur, car non seulement les frais d’itinérance restent applicables mais ils ne sont pas plafonnés. Ils peuvent s’avérer très élevés dans certains pays. Afin d’éviter les mauvaises surprises, une lecture préventive de la documentation tarifaire de votre opérateur s’impose.

Autre restriction : ces nouvelles règles ne s’appliquent que si l’utilisation du mobile en Europe reste temporaire (déplacement, voyage). Si elle se prolonge, les opérateurs pourront toujours facturer des frais. En cas de présence durable dans un pays de l’Union européenne, il faut donc souscrire un forfait chez l’opérateur du pays en question.

Attention toutefois : des dérogations ont été accordées à certains opérateurs qui peuvent donc continuer à facturer leurs clients en itinérance. Il faut donc vérifier ce point avant de voyager en UE avec son smartphone. 

Utilisation d’Internet : des limites

Surfer sur Internet reste, en principe, limité. Des garde-fous ont été posés par la Commission européenne pour éviter les abus. La règle est la suivante : si vous voulez connaître le volume de données mobiles que vous pouvez utiliser sans surcoût en Europe, vous devez faire le calcul suivant : prix de votre forfait mensuel hors taxes / 7,7 (prix de gros de la data en 2017) X 2.

Exemple : si votre forfait mensuel est de 19,99 € TTC par mois (soit 16,67 € HT), le volume de données mobile utilisable est de 16,67 /7,7 X2 = 4,33 Go. Vous pouvez donc consommer sans frais supplémentaires 4,33 Go par mois partout dans l’Union européenne.

C’est un minimum. Les principaux opérateurs ont déjà annoncé des offres plus généreuses. C’est le moment ou jamais de vous renseigner auprès de votre opérateur, voire de faire jouer la concurrence.

A l’avenir, l’enveloppe minimale de données mobiles utilisable en itinérance augmentera. En effet, le prix de la data va baisser : de 7,7 € / Go en 20174 jusqu’à 2,5 € à partir du 1er janvier 2022.

 

Revenir en haut top