arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Les gagnants du concours "portaits de consom'acteurs"

mardi, 30 octobre 2012 15:42 Dernière modification le mercredi, 21 novembre 2012 11:24
Les gagnants du concours "portaits de consom'acteurs"

Zoé, 22 ans, a remporté le premier prix du concours "portraits de consom'acteurs" organisé par la CLCV. Interview.

La CLCV organisait cet été le premier concours « portraits de consom’acteurs ». Objectif : mettre en valeur les consommateurs « éco-citoyens ».


La remise des prix a eu lieu le 19 octobre à l’occasion du 60ème anniversaire de l'association. Bonnes pratiques et créativité étaient au rendez-vous. Nous vous invitons à découvrir les portraits des gagnants sur le site http://www.concours.clcv.org dans la rubrique « résultats ». 


Retrouverez ci dessous la liste des gagnants ainsi que l’interview de Zoé Piter, qui a remporté le premier prix : un voyage éco-responsable d’une valeur de 1500 € ainsi qu’un abonnement d’un an au magasine Cadre de Vie, et un guide Eco-écolo en famille.

 

1ère Zoé Piter : « 10 fois plus responsable »

2ème Hélène Blanc : « Eco-citoyen = petites actions + beaucoup de plaisir »

3ème Alice Pora : « Chaque jour prouve ton amour à la planète »

4ème Olga Grijalva Alvarez : « Réveillez vos idéaux écologiques »

5ème Nadège Saint Martin Tillet : « Pour que notre futur ait un avenir »

6ème Aurore Brian : « Agir tous ensemble pour une planète qui respire »

7ème Jean-Marie Flower : « Anticipons la sobriété pour mieux partager les ressources planétaires »

8ème Lucien Evrard : « Engageons-nous pour notre planète »

9ème Marie Georgeault : « Pour un avenir meilleur, soyons tous consom’acteurs »

10ème Evelyne Brionne : « L’économie de matière »

 Merci à tous les participants !

Zoé, 22 ans, gagnante du concours « portraits de consom’acteurs ». Retrouvez sa vidéo  « 10 fois plus responsable ».

Qu’est-ce que signifie pour vous aujourd’hui « être consom’acteur » ?

Aujourd’hui être consom’acteur c’est pour moi être active dans mes actes de consommation : réfléchir aux impacts environnementaux et sociaux des produits, regarder les étiquettes, les provenances. Et puis c’est surtout me demander à quel besoin répond le produit que je m’apprête à acheter. Aujourd’hui on a tendance à consommer trop vite, or, le temps est l’allié du consom’acteur. En résumé être consom’acteur c’est consommer moins, consommer mieux.

A 22 ans vous être consom’actrice, qu’est ce qui a motivé ces changements d’habitudes ?zoé

Je pense qu’aujourd’hui notre façon de consommer impacte l’avenir de la planète et des sociétés humaines. Il s’agit donc de trouver des alternatives dans tous les domaines pour consommer de manière plus juste, plus respectueuse de l’Homme et de son environnement. Mes parents m’ont sensibilisée petit à petit à ces questions, mais c’est surtout à travers mes études [école d’architecture] que j’ai pris conscience de certaines choses, que je me suis posé certaines questions : pourquoi produire, dans quel but, est-il nécessaire de produire autant ? Je lis également beaucoup, ce qui m’aide à aller plus loin dans l’action, le dernier ouvrage de Jeremy Rifkin « La troisième Révolution » m’a particulièrement marquée, et puis je m’informe sur internet.

Comment ces prises de conscience se traduisent de manière concrète dans votre vie de tous les jours ?

Ces prises de conscience ont fait évoluer mes habitudes de consommation. Concrètement aujourd’hui je consomme des produits alimentaires responsables (locaux, Bio, de saison), je prends le temps de me faire à manger, d’aller au marché, je me déplace à vélo, en transport en commun et je pratique le covoiturage, je fabrique moi-même mes produits ménagers, je fais mon compost, j’essaye de faire des économies d’énergie… De manière générale j’essaye de consommer moins, nous vivons dans une planète ou les ressources sont épuisable, on ne peut pas consommer de manière illimitée.

On voit que les possibilités d’action sont multiples, mais être consom’acteur n’est-il pas trop contraignant ? Est-ce que cela nécessite plus de temps, plus d’argent ?

C’est évident que comme tout changement de comportement, cela nécessite de revoir ses habitudes, il faut commencer par des gestes simples puis intégrer les changements petit à petit. En tant qu’étudiante, je n’ai, contrairement à certaines idées reçues, pas beaucoup de temps en ce moment. A mon avis, devenir consom’acteur permet justement de se réapproprier son rapport au temps, plutôt que d’avoir l’impression de le perdre à courir les supermarchés ou faire la cuisine pour toute la famille, on va davantage essayer de transformer ces moments en moments conviviaux : un temps partagé n’est pas un temps perdu. Faire le marché ou la cuisine en famille c’est quand même plus sympa ! Tout est question d’organisation. D’un point de vue financier il faut avoir une vision globale : je consomme des produits quelquefois plus chers mais de meilleure qualité, qui durent plus longtemps. Et surtout je consomme moins : par exemple je n’ai plus dix produits ménagers dans mes placards. Donc au final être consom’actrice a plutôt un impact positif sur mes économies !

Ya-t-il encore un domaine dans lequel vous aimeriez, en tant que consom’actrice, progresser ?

J’ai un peu de mal à trouver des alternatives concernant l’habillement. Je fais un peu les fripes pour acheter des vêtements d’occasion, il m’est arrivé d’aller dans des boutiques « responsables » mais je n’y trouve pas toujours ce que je cherche. Alors pour l’instant je privilégie l’achat de produits de qualité, même s’ils coutent un peu plus cher, et surtout j’ai mis le « holà » aux achats compulsifs. Une chose est sûre il n’existe pas une seule façon d’être consom’acteur, les possibilités sont infinies, ma façon de consommer devra donc s’adapter en fonction de l’offre, du contexte.

 

Revenir en haut top