arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Les Français notent leur logement

08/10/2019 Dernière modification le 09/10/2019
Les Français notent leur logement

L’association Qualitel, en partenariat avec Ipsos, publie la troisième édition de son baromètre annuel consacré à la qualité du logement. Un constat : plus on habite dans une petite commune, plus on est satisfait de la qualité de son logement.

Dans son baromètre, l’organisme Qualitel, mesure avec le « Qualiscore » la perception qu’ont les locataires et propriétaires français sur leur logement. Qualiscore est un indice composite élaboré par Ipsos. Il permet de noter la qualité perçue du logement sur la base de 17 critères (isolation acoustique, niveau d’humidité, confort thermique, sécurité de l’immeuble, l’environnement, etc.). L’enquête a été réalisée auprès de 4850 personnes

Les Français vivants dans les communes rurales (moins de 2 000 habitants) sont les plus contents de leur logement et lui accordent la note de 7/10. Une note au dessus de la moyenne nationale, 6,8/10. Passent sous cette moyenne, les métropoles (plus de 100 000 habitants), et surtout l’agglomération parisienne (6,4/10) et Paris intra-muros (6,2/10).

Pourquoi cette différence ? Plusieurs facteurs l’expliquent. Il y a notamment la surface du logement qui entre en compte. Dans les communes rurales et les villes moyennes la superficie idéale souhaitée par les Français est proche de celle dont ils disposent réellement. Alors que l’écart se creuse en métropole. Par exemple, dans les communes rurales la surface idéale est de 135,9 m2, ce qui correspond à peu de chose près à ceux dont disposent les habitants interrogés (134,2 m2). Dans l’agglomération parisienne, ils « rêvent » de 105 m2 quand ils n’en disposent qu’en moyenne 82,5.

Autre facteur qui pèse dans la balance, l’environnement de la maison ou de l’appartement.  Une plus faible densité urbaine offre aux petites et moyennes communes une plus grande proximité avec la nature (végétation, verdure) et l’avantage de moins souffrir des bruits du quotidien. Les sondés en communes rurales sont 11 % à être gênés par les bruits de voisinage alors qu’ils sont 26 % en métropole et 33 % en agglomération parisienne à en être incommodés.

Retrouvez tous les résultats de l’étude sur www.qualitel.org/barometre2019

 

Capture copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copy_copyMesurez le Qualiscore de votre logement et comparez vos résultats à ceux du baromètre Qualitel sur jevaluemonlogement.org

 

logo Qualitel_Q

 Crédit photo : David Mark de Pixabay 

Revenir en haut top