arrowAdhérer à la CLCV

humanEspace adhérent

Retour

Lait infantile contaminé : plus de 600 lots rappelés

mardi, 12 décembre 2017 15:10 Dernière modification le mardi, 12 décembre 2017 16:22
Lait infantile contaminé : plus de 600 lots rappelés

 Après une première alerte début décembre, le gouvernement a étendu les mesures de retrait-rappel de produits de nutrition infantile.

Le 2 décembre 2017 le ministère des Solidarités et de la Santé a été alerté par le centre national de référence (CNR) d’un pic de cas de salmonellose chez les enfants de moins de 6 mois. Après enquête, l’origine des contaminations est du lait infantile commercialisé par le groupe LNS (Lactalis).

Le jour même le ministère a ordonné le rappel et le retrait de 12 lots de lait infantiles. Un chiffre inquiétant. Un nouveau rappel, le 10 décembre, de plus de 600 lots ne vient pas rassurer les parents. Le ministère a également ordonné la suspension de la commercialisation et des exportations ainsi que le rappel de plusieurs références de produits de nutrition infantile fabriquées depuis le 15 février sur le site le Lactalis nutrition santé (LNS) de Craon (53).

Les parents qui utiliseraient une boîte de lait infantile en poudre concernée par cette mesure de retrait-rappel doivent changer immédiatement de lait.

Vous trouverez la liste des lots de produits concernés par les mesures sur communiqué DGCCRF

Salmonellose : quels sont les symptômes ?

Les symptômes de la contamination par salmonelle surviennent dans les 3 jours après ingestion et provoquent des signes de gastro-entérite avec vomissements, diarrhée parfois sanglante & fièvre dans la majorité des cas. Si vous remarquez l'apparition de ces signes chez votre enfant, consultez rapidement un médecin.

Parents : où vous informer ?

En plus le numéro vert ouvert par Lactalis 0800 120 120 (de 9h à 20h), la Direction générale de la Santé ouvre le numéro 0800 636 636. Cette plateforme téléphonique est accessible 7 jours sur 7 de 9h à 20h. Elle est destinée à répondre aux interrogations des parents et les diriger vers des alternatives à ces produits contaminés. 
Vous trouverez une oreille attentive auprès des pharmacies. Par ailleurs, des informations sont également disponibles sur les sites Internet : www.milumel.fr et www.picot.fr

Retrouvez plus d’info rendez-vous sur Le point sur la table

Revenir en haut top